×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

FORMATION

Contrexéville (88)

Des élèves apprennent la diététique  

Le lycée professionnel régional de Contrexéville est le seul lycée public en France à posséder une section diététique en formation initiale. La demande des restaurateurs de la région est en effet de plus en plus forte.

Installé dans un ancien hôtel construit au début du XXe siècle, le lycée professionnel de Contrexéville accueille 340 élèves dont 200 en hôtellerie. Depuis septembre 1985, il compte une FCIL (Formation complémentaire à initiative locale) spécialisée en diététique. "Cette formation d'une durée d'un an a été ouverte à la demande des restaurateurs de la ville. Une quinzaine d'élèves y participent chaque année, issus de BEP, bacs techno ou bacs pro hôtellerie, indique Patrick Thiébaut, chef de travaux. Formation en alternance au lycée et en entreprise, elle comporte 4 semaines en milieu hospitalier et 8 semaines dans un restaurant ayant à la carte un menu minceur." Les élèves sont sélectionnés sur dossier scolaire et sur lettre de motivation, et viennent tous d'une section hôtellerie. La FCIL est encadrée par deux enseignants. Une diététicienne met l'accent, grâce à un programme approfondi, sur l'étude des aliments et des nutriments, les différentes rations (enfants, sportifs...), les régimes et l'équilibre des menus. Les travaux pratiques sont réalisés avec un chef de cuisine spécialisé en diététique, et comprennent, entre autres, l'élaboration de menus équilibrés et de la technologie appliquée (étude de nouveaux produits, analyse sensorielle, etc.).

Cuisine d'avenir
"La cuisine minceur est de plus en plus demandée, d'abord par les clients, et par voie de conséquence, par les professionnels. La diététique n'est en effet plus seulement assimilée aux régimes hypocaloriques, explique Brigitte Hazotte, proviseur du lycée. Elle représente aujourd'hui un art de vivre et du 'bien-savoir' s'alimenter. Notre section est donc appelée à devenir plus importante." Les élèves ont bien intégré cet état de fait. Pierre Thévenet (BEP) qui ambitionne de travailler dans un restaurant gastronomique a remarqué que "les restaurateurs se mettent à ce type de cuisine". Pour Pierre Geymann (bac techno) qui souhaite travailler dans une ville thermale, il trouve ici "la formation complémentaire adéquate". Quant à Karine Lescaut, elle envisage d'être diététicienne. Les trois élèves estiment apprendre beaucoup sur l'équilibre des menus, découvrir les saveurs et les couleurs. "Ils apprennent à se servir de produits de qualité et à les mettre en valeur. Nous demandons de leur part un gros effort de créativité concernant notamment la présentation des plats", précise Patrick Thiébaut. Un souci de qualité payant, puisque l'intégralité des élèves trouve un travail après la formation. zzz68v

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum de L'Hôtellerie

Rechercher un article : Cliquez ici

L'Hôtellerie n° 2768 Hebdo 9 Mai 2002 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration