×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

ACTUALITÉ

Clermont-Ferrand

La guerre des terrasses n'aura pas lieu

Après la surprise, la grogne, en passant par une manifestation et plusieurs rencontres avec les élus municipaux, le calme est revenu chez les propriétaires de bars, brasseries, cafés et restaurants disposant de terrasses à Clermont-Ferrand.

Les négociations ont quasiment abouti. Il ne reste que des "points de détail" à discuter, comme le souligne un des responsables de l'Umih Puy-de-Dôme. En fin de compte, il y aura bien trois zones différentes pour les tarifs des terrasses qui vont augmenter. Mais dans des proportions jugées plus convenables par les professionnels. Pour l'hypercentre-ville, il faudra débourser 40 e le m2 par an, moitié moins pour la zone 2 (centre-ville) avec 20 e le m2 et 10 e pour le reste de la commune. On est loin des premiers chiffres votés par le conseil municipal en décembre dernier. Il prévoyait alors respectivement 180, 90 et 45 e. La colère, la lutte et la négociation ont donc abouti, même si Gilles-Jean Portejoie, premier adjoint au maire, a plaidé qu'il "était difficile de négocier avec une corporation mal organisée qui comprend deux organisations syndicales (Umih et CPIH), lesquelles d'ailleurs ne couvrent pas tous les commerçants". Les tarifs désormais pratiqués sont à comparer avec ceux de Dijon.
P. Boyer zzz2v


Dans l'hypercentre-ville de Clermont-Ferrand (ici la place de la Victoire), il faudra débourser 40 e par an par mètre carré de terrasse.

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article : Cliquez ici

L'Hôtellerie n° 2765 Hebdo 18 Avril 2002 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration