×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

RESTAURATION

Gard

Première distinction internationale pour Bernard Roth

Le cuisinier qui officie au Vieux Castillon, Relais & Châteaux, Castillon-du-Gard (30), vient d'obtenir le premier prix du concours culinaire international des Jeunes chefs de la Méditerranée.
"J'ai voulu me frotter à la compétition pour découvrir l'atmosphère qui règne lors de ces concours culinaires. J'ai en effet l'intention de me présenter à la prochaine épreuve du Meilleur ouvrier de France, ce qui demande une bonne préparation et un entraînement à la hauteur", explique Bernard Roth en revenant sur le premier prix qu'il vient d'obtenir à Bari (Italie), le 3 novembre 2001, à l'occasion de la 3e édition du concours international des Jeunes chefs de la Méditerranée. Une compétition qui réunissait cette année une quinzaine de cuisiniers âgés de moins de 30 ans, issus d'une dizaine de pays producteurs d'huiles d'olive, avec pour chacun, l'obligation d'élaborer un plat à partir de la production de son pays d'origine. Associé pour la circonstance à son équipier du Vieux Castillon, Philippe Houy, Bernard Roth s'est donc vu récompensé pour ses Filets de rougets barbets à la purée d'artichauts et son Sabayon à l'huile d'olive de picholines. "Nous avons été les seuls à présenter un dessert aux 15 membres du jury ce qui a fait pencher la balance en notre faveur", poursuit Bernard Roth en évoquant son Puits d'amour à l'huile d'olive accompagné de tuiles de riz rouge et d'un caramel d'agrumes. "Un succès que nous devons à notre fournisseur attitré d'huile d'olive, les Etablissements Daniel à Nîmes et au Syndicat des riziculteurs de Camargue sans qui nous n'aurions pu faire la différence", souligne modestement Bernard Roth en espérant que cette distinction constituera un premier pas vers la reconnaissance de ses pairs. zzz14

 
Bernard Roth aux côtés de Philippe Houy.

Article précédent - Article suivant


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'Hôtellerie n° 2751 Hebdo 10 Janvier 2002

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration