×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Bruno Le Maire annonce que de nouveaux dispostifs pour accompagner les entreprises saines vont être mis sur la table

Vie professionnelle - vendredi 23 avril 2021 16:56
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Sant-Malo (35) En déplacement à Saint-Malo ce vendredi 23 avril, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a promis aux professionnels du tourisme, de l'hôtellerie et de la restauration, que personne ne sera abandonnée. Mais surtout que les entreprises qui étaient saines avant la pandémie vont bénéficier d'un accompagnement spécifique.



Bruno Le Maire a rencontré ce vendredi 23 avril les professionnels du tourisme d'Ile-et-Vilaine à Saint-Malo.
Bruno Le Maire a rencontré ce vendredi 23 avril les professionnels du tourisme d'Ile-et-Vilaine à Saint-Malo.

C’est un  « soutien aux professionnels du tourisme, de l’hôtellerie, de la restauration qui sont très touchés par les contraintes sanitaires, qui attendent comme chacun d’entre nous un retour à la vie normale le plus rapidement possible. J’ai voulu leur confirmer que les aides que nous avons apportées depuis maintenant 14 mois nous ne les retirerions que progressivement. Et que nous allions accompagner dans les semaines qui viennent, dans les semaines de réouverture, tous les secteurs qui depuis 14 mois vivent au ralenti ou sont fermés. Un restaurant qui rouvre, il va avoir besoin de faire des achats de fourniture, il va avoir des dépenses,  il ne faut pas que du jour au lendemain il n’ait plus son fonds de solidarité. Il faut que l’aide soit retirée de manière dégressive. Même chose pour un hôtel, un bar, un café. Et ce que j’ai trouvé très intéressant dans la réunion de ce matin, et parce que c’est un message que je voulais passer, c’est qu’il y a certaines entreprises,  très belles entreprises (…) qui vont se trouver face à un mur de la dette dans les semaines et dans les mois qui viennent, alors que ce sont des entreprises qui sont saines. (…) Nous ne laisserons tomber aucune entreprise saine dans notre pays. Et je travaille à un dispositif d’accompagnement qui nous permettrait d’avoir une alerte précoce, département par département, des entreprises en difficultés. Il faut qu’on les repère. (…) Ensuite il faut qu’on les accompagne et qu’elles aient un interlocuteur unique. C’est très important qu’elles ne puissent pas passer d’un bureau à l’autre, d’une administration à l’autre ». Et qu’elles aient « des réponses financières adaptées, nouvelles, sur lesquelles je travaille et sur lesquelles je donnerais des précisions d’ici 15 jours à 3 semaines ». Il faut « que la France sorte plus forte de cette crise, avec des entreprises saines, avec des dettes qui soient épongées progressivement et une activité qui reprenne ». Bruno Le Maire promet que le Gouvernement ne laissera « tomber personne », que les aides ne seront « retirées que progressivement avec un échéancier très lisible et très simple ».

#coronavirus #brunolemaire #entreprise #saintmalo #aides

 


Sylvie Soubes
Journal & Magazine
Services