×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

30 millions de litres de bières ne seront plus consommables au 19 mai

Vie professionnelle - vendredi 30 avril 2021 14:19
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      



© BrasseursDeFrance


Le président de la République, Emmanuel Macron, confirme la réouverture des terrasses des cafés le 19 mai. Malheureusement, les brasseurs français estiment que plus de 30 millions de litres de bières, essentiellement en fûts, à l’issue des deuxième et troisième confinements, ne seront plus consommables à la réouverture des terrasses des cafés, hôtels ou restaurants après cette date. En outre, seulement un établissement sur 4 possède une terrasse. Brasseurs de France pointe aussi du doigt les difficultés qui s'abattent sur tous les acteurs de la filière. "Ainsi, les producteurs de houblon français, en pleine réorganisation depuis 2019 pour répondre à la demande des brasseurs en houblon local avec la mise en culture de nouvelles variétés et surfaces, se retrouvent avec des stocks très importants non écoulés, qui mettent à mal le redéploiement engagé." Brasseurs de France a saisi le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Julien Denormandie et demande une aide financière de 15 millions d'euros pour passer le cap. Le président de l'association, Matthias Fekl, constate : « La situation est inchangée par rapport à l’an dernier. Les mêmes causes créant les mêmes effets, les brasseurs ont besoin d’aides identiques et d’une ouverture rapide des établissements. Je ne doute pas que, comme depuis le début de la crise, le gouvernement sera aux côtés des brasseurs français. »

#coronavirus #covid19 #emmanuelmacron #brasseursdefrance #matthiasfekl #biere #houblon 



Journal & Magazine
Services