Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Apprentissage : le 9 juillet, les CFA de l'hôtellerie et de la restauration font le point sur leur avenir

Vie professionnelle - lundi 1 juillet 2019 09:27
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Le réseau des CFA du Fafih se réunit généralement en fin d'année à l'occasion des Assises de l'Apprentissage. Mais la réunion a été avancées en 2019 au mois de juillet... Des centres de formation qui vont entrer de plein pied, dès la rentrée, dans un marché concurrentiel. Le point avec Jean-Nicolas Dez, directeur général délégué.



Le Fafih s'est constituée en association. L'organisme est aujourd'hui mandaté par l'OPCO des services à forte intensité de main-d'oeuvre pour la formation professionnelle et l'apprentissage
Le Fafih s'est constituée en association. L'organisme est aujourd'hui mandaté par l'OPCO des services à forte intensité de main-d'oeuvre pour la formation professionnelle et l'apprentissage

Le groupe paritaire apprentissage de la branche a donc choisi d’avancer les Assises du réseau des CFA du Fafih afin de permettre aux établissements de se préparer aux prochaines échéances fixées dans le cadre de la Réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage, et qui représentent un important bouleversement pour les établissements dès la rentrée. Sont attendus pour cette journée d'échanges et d'informations pratiques à Paris, tous les présidents et directeurs de CFA. 

Deux grands changements à la rentrée : 

Ouverture de nouveaux CFA ou de nouvelles sections dans les CFA existants sans autorisation préalable.

Financement, pour ces nouveaux CFA ou sections, sur la base des niveaux déterminés par les branches avec France Compétence.

Sachant aussi que :

Jusqu’au 31 décembre, les anciennes sections sont financées par les subventions d’équilibre des Conseils régionaux. Au 1er janvier, on passe, pour l’ensemble des contrats, à un financement par les OPCO et surtout, on passe d’un financement collectif à un financement individuel (financement au contrat), ce qui est une véritable révolution pour les CFA. Il ne s’agit plus de gérer un budget, mais d’établir un business plan. Les CFA vont devoir penser comme une entreprise privée, confrontée à un marché.

Toute entreprise ou organisme de formation peut créer un CFA depuis le 1er janvier dernier, amenant ainsi une concurrence immédiate pour les centres de formation qui sont en place depuis de nombreuses années.

Le réseau historique des CFA du Fafih doit aussi se préparer à la certification qualité exigible en 2021. Des outils spécifiques seront présentés durant ces Assises.

Dans les attentes du réseau, hors réforme :

Les CFA  reçoivent un très grand nombre de propositions commerciales, notamment concernant les logiciels (tout ce qui touche à la pédagogie).  Ils  souhaiteraient, par exemple, la mise en place de groupes test d’établissements avec confrontation des résultats au bout de six mois.

Programme des Assises :

Le matin va permettre de faire le point sur la réforme. Ouverture des travaux par le président du Fafih, Didier Chastrusse suivi d’un récapitulatif du dispositif législatif et règlementaire et d’une table ronde à laquelle participeront notamment Michel Bédu (CPNE-IH), Catherine Augereau-Leloup (Membre du bureau de l’OPCO des Services à forte intensité de main-d’œuvre), Thierry Perbet, président du CFA d’Aurillac et d’un représentant des pouvoirs publics. Ils échangeront en direct avec la salle et « il n’y aura aucune question tabou » affirme le Fafih.

L’après-midi sera consacré aux nouveaux CFA, qui peuvent émaner d’entreprises, de groupes hôteliers, etc. Toutes les possibilités seront évoquer.  Bien expliquer, car les marchés d’entreprise peuvent être des opportunités de partenariats. Créer un partenariat et pas de la concurrence. Et aux actions d’accompagnement des CFA mises en œuvre par le Fafih. Hervé Bécam, président de l’OPCO des services à forte intensité de main d’œuvre clôturera la journée.

#Apprentisssage #Fafih #CFA #OPCO 


Sylvie Soubes
Le réseau des CFA du Fafih

Il réunit 105 CFA (soit un tiers des établissements qui ont une section liée à la profession) et il accueille 25 000 apprentis, sur les 35 000 apprentis recensés dans la profession (soit 2/3 des apprentis du secteur).

Journal & Magazine
Services