×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Forte mobilisation en faveur de la ruralité le 4 juin

Vie professionnelle - mardi 28 mai 2019 10:56
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

75 - Paris "Ruralisons ! La ruralité, une chance pour la France" est une journée d'échanges, de réflexion et de débats qui va réunir tous les acteurs de la ruralité. Son objectif : créer "un monde tourné vers l'avenir, avec et pour la ruralité".





L’opération s’inscrit la continuité des Assises de la ruralité organisées l’an dernier à Rodez par l’Umih. Elle réunit cette fois « tous les secteurs politiques, économiques, sociaux, culturels, tous les acteurs privés et publics » qui veulent donner un nouvel élan aux territoires ruraux indique Roland Héguy, pt confédéral de l'Umih, co-initiateur de cette journée de réflexion avec Richard Ramos, député, Vanik Berbérian, pt de l’AMRF, Patrice Joly, pt de l’ANNR, de Dominique Ravon, pt de l’UNMFREO, Dominique Marmier, pt de Familles Rurales et Thibaud Guignard, pt de Leader France. Une trentaine d’associations seront présentes. « La ruralité est une chance pour la France, qui offre des opportunités. Il faut cesser de la rejeter. Cette journée se veut aussi une réponse au désarroi des Gilets jaunes » ajoute le chef de file des CHR. Le retour des pré-enseignes pour les restaurants situés dans les communes de moins de 10 000 habitants, porté par Richard Ramos, a été accueilli avec un immense soulagement. Mais les chantiers sont multiples. Le député du Loiret et l’Umih souhaitent par exemple la création d’une 6ème catégorie d’ERP qui permettrait des mises aux normes adaptées aux petits hôtels. L’organisation professionnelle voudrait également que le dispositif d’exonérations fiscales pour les entreprises qui s’installent dans les zones de revitalisation rurale (ZRR) ne s’arrête pas en 2020 et qu’il soit étendu aux transmissions et rénovations. « Nos politiques doivent développer une approche transversale de la ruralité, qui porte sur l’investissement, la transition énergétique et un changement d’état d’esprit » résume Roland Héguy qui met dans les objectifs un « développement intelligent du tourisme ». De nombreuses personnalités viendront témoigner. Chez les professionnels CHR, citons notamment les président et directeur général de la Fédération internationale des Logis, Fabrice Galland et Karim Soleilhavoup, la présidente d’Umih Berry, Véronique Gaulon, le président de la commission Ruralité et territoires de l’Umih, Michel Morin, le P-DG de France Boissons, Loïc Latour, le président de la commission Développement durable de l’Umih, Karim Khan, le président de Bistrot de Pays, Charles-Edouard Barbier. « Il est urgent de regrouper toutes les forces et d’aller vers une identité de la ruralité »  estime Roland Héguy.  La ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault, ouvrira les travaux.

#Ruralisons #Ruralite #RichardRamos 


Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce : création, achat, reprise et vente
par Maître Sophie Petroussenko
Services