×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

L'Umih, le GNC et 5 autres syndicats du secteur du tourisme vont faire front commun

Vie professionnelle - mercredi 19 avril 2017 11:49
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


© Thinkstock


Dans nos colonnes, Roland Héguy et Hervé Bécam ont dévoilé la semaine dernière la mise en oeuvre  d'une communication commune sur les grands sujets avec d'autres acteurs du tourisme. La démarche s'inscrit dans la réforme des branches qui a été engagée par l'Etat et qui deviendra effective en 2019. Le top départ vient d'être donné avec ce message aux candidats à la Présidentielle. Le Comité des armateurs fluviaux (CFA), les Entreprises de voyage, le GNC, le Syndicat des entreprises de tour-operating (Seto), le Syndicat national des résidences de tourisme (SNRT), La Fédération de l'Hôtellerie de Plein Air (FNHPA) et l'Umih, vont désormais, ensemble, porter le tourisme qui est, à leurs yeux, « le secteur d'avenir de l'économie française ». Un enjeu qui réclame toutefois des règles claires et bien établies, qui restent à construire. « La priorité est de faire du tourisme une affaire d'Etat afin de gagner un point de PIB d'ici 5 ans. L'objectif est d'oxygéner nos entreprises afin de favoriser la création d'emploi. Le prochain gouvernement doit reconnaître sans ambigüité les dimensions économique, sociale et culturelle du tourisme ». Ces organisations annoncent également leur volonté de bâtir les fondations d'une Confédération du tourisme.

Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Spa : check-list pour ouvrir
par Perrine Edelman
Services