×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Un restaurant traditionnel adapté à l'emploi des personnes trisomiques va ouvrir à Nantes

Vie professionnelle - jeudi 27 octobre 2016 16:39
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


Sur la page facebook du Reflet, trois photos pour un projet 'extraordinaire'.
Sur la page facebook du Reflet, trois photos pour un projet 'extraordinaire'.

Le Reflet doit ouvrir dans le centre de Nantes dans les prochains mois. La campagne de financement débutée en avril dernier a permis de lever auprès des investisseurs privés pas loin de 400 000 euros. Ce n'est pas un lieu tout-à-fait comme un autre qui les a séduits, l'établissement imaginé par Flore Lelièvre se revendique le statut de « restaurant extraordinaire ». Sa vocation ? « Permettre à des personnes trisomiques de s'épanouir professionnellement et socialement dans un lieu conçu et pensé pour tous, y compris pour eux ». Flore Lelièvre, dont le grand frère est porteur du syndrome de Down*, a décidé de combattre et casser les préjugés en créant un établissement novateur destiné à accueillir du personnel trisomique. « Dotées d'une grande capacité relationnelle, les personnes touchées par la trisomie 21 ont besoin de plus d'attention que les autres, il faut les stimuler fréquemment, les encourager, le tout dans un environnement adapté ». Dans l'univers de la restauration, des réussites ont émergé : Thomas Denieul, à 30 ans, a été la première personne trisomique à décrocher un CDI chez McDonald, Thomas Bouchardy, le premier serveur trisomique en Suisse, Tim Harris, le premier américain chef d'entreprise trisomique à ouvrir son restaurant liste Flore Lelièvre, qui s'inscrit aussi dans une démarche sociale et solidaire. « Le Reflet vise une clientèle à la recherche de nouvelles expériences, de découvertes humaines et culinaires : des personnes curieuses et ouvertes sur le monde. Le fait de responsabiliser sa consommation en donnant la possibilité à des personnes trisomiques d'avoir un emploi classique, couplé à l'originalité de l'établissement, peut provoquer un effet coup de coeur. On ne viendra pas seulement pour déjeuner ou dîner, on viendra à la rencontre de l'autre ». A table, place au Slowfood. Développement durable et circuits courts seront au service de la convivialité. Des chefs locaux sont sollicités pour construire des plats dont la confection prend en compte les forces et faiblesses des uns et des autres. L'agencement, avec cuisine ouverte sur la salle, est pensé pour valoriser les employés et changer le regard sur le handicap. Il n'y aura pas de carte, mais des visuels de chaque plat et des tampons sur table. Le client va tamponner ses choix sur une feuille qu'il va donner au serveur. « Cette solution lève le frein des difficultés possibles en lecture et écriture des serveurs handicapés ». Les assiettes ont été conçues pour répondre à la préhension des personnes trisomiques qui « n'est pas même que pour tout le monde ». Le business plan a été établi en fonction de la capacité d'accueil : 40 à 50 couverts le midi, 20 le soir. Ticket moyen prévu : 17/20 euros.

 *Autre nom de la trisomie 21

Sylvie Soubes
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Spa : check-list pour ouvrir
par Perrine Edelman
Services