×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

L'Umih 34 délie les langues étrangères

Vie professionnelle - jeudi 23 avril 2015 11:50
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Montpellier (34) Le syndicat s'implique pour une meilleure diffusion des outils de traduction des cartes et menus de restaurants grâce aux applications de téléphonie mobile. Le point avec son président, Jacques Mestre.



Jacques Mestre, président de l'Umih 34 : 'Être plus performant en matière de service.'
Jacques Mestre, président de l'Umih 34 : 'Être plus performant en matière de service.'


L'Hôtellerie Restauration : Qu'est-ce qui justifie cette initiative ?

Jacques Mestre : C'est d'abord un engagement personnel parce que j'en ai assez de recevoir des leçons, notamment de la part de nos voisins espagnols qui se sont mis à la page depuis longtemps en traduisant en plusieurs langues leurs cartes de restaurants. Nous devons aussi nous doter d'outils pour mieux communiquer avec la clientèle internationale. C'est pourquoi j'ai voulu que l'Umih 34 s'associe au lancement dans l'Hérault de l'application E-Restaurant NFC, permettant de traduire instantanément en dix-huit langues les cartes et menus sur les téléphones portables via un système de QR Code.

 

Quels sont les enjeux ?

C'est d'abord de satisfaire les cinq millions de visiteurs étrangers qui viennent chaque année en Languedoc-Roussillon. Cette clientèle internationale représente 20 % des touristes sur le littoral languedocien. C'est dire déjà l'importance pour les 16 000 hôtels et restaurants de la région ! Mais les enjeux vont au delà, puisque ce genre d'application permet de répondre à des besoins spécifiques concernant, par exemple, l'information diététique des plats proposés, et c'est aussi une façon de rendre la carte plus accessible aux personnes handicapées, avec une transcription automatique audio pour les non-voyants. Le but, c'est d'être plus performant en matière de service.

 

Les professionnels en sont-ils conscients aujourd'hui ?

Oui, les professionnels ont conscience de l'enjeu, mais ils restent trop souvent encore dans une position attentiste. Des financements publics seraient également bienvenus pour diffuser au mieux ce genre d'outils qui permettent de mieux communiquer avec la clientèle étrangère. En somme, c'est une question qui concerne l'ensemble des acteurs du tourisme en France.

Propos recueillis par Francis Matéo

Journal & Magazine
N° 3764 -
21 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Hygiène en fiches pratiques
par Romy Carrère et Laurence Le Bouquin
Services