×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration

Fanny Rey ouvre la semaine prochaine à Saint-Rémy-de-Provence

Restauration - vendredi 20 juillet 2012 14:10
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Saint-Rémy-de-Provence (13) La finaliste de Top Chef reste fidèle à la région en s'installant le 26 juillet au coeur de Saint-Rémy-de-Provence. Elle reprend L'Auberge de la Reine Jeanne.



c'est en chef-propriétaire que Fanny Rey, finaliste de Top Chef, revient sur le devant de la scène.
© Pierre Olivier/M6
c'est en chef-propriétaire que Fanny Rey, finaliste de Top Chef, revient sur le devant de la scène.

D'origine bourguignonne, titulaire d'un CAP décroché dans le Jura au CFA de Gevingey, Fanny Rey a aussi travaillé à Megève, aux Fermes de Marie ou encore 5 ans au Ritz à Paris où elle a touché à tout, du room-service au banquet en passant par le Bar Vendôme et bien sûr le restaurant gastronomique. Finalement, c'est en Provence, au pied des Alpilles, que la jeune femme s'enracine avec l'ouverture cette semaine de son restaurant.
Son premier contact en Provence s'établit avec Jean-André Charial, qui lui confie la place de second de cuisine à l'Oustau de Baumanière aux Baux-de-Provence (2 étoiles Michelin) et bientôt celle de responsable du restaurant La Place à Maussanne. « Il m'a beaucoup soutenue et m'a laissée prendre des responsabilités », reconnaît Fanny Rey. Une expérience qui lui permet de mieux appréhender la gestion d'un restaurant. Dans sa tête, c'est très clair, ces quinze premières années dans le métier la forgent pour quand elle sera à son compte.
La région lui plaît. Elle sait déjà auprès de quels producteurs locaux elle pourra dénicher de superbes produits. Fanny Rey se met à chercher et évalue les opportunités. Mais c'est en poussant la porte de l'Auberge de la Reine Jeanne à Saint-Rémy-de-Provence, que son projet se concrétise. Elle tombe sous le charme des lieux. Un grand patio ombragé pour l'été, une salle avec cheminée pour l'hiver. 70 couverts. Elle s'y voit déjà et tente sa chance auprès du propriétaire qui se laisse convaincre par l'enthousiasme de la jeune cuisinière. « J'ai eu de la chance. Je suis tombée au bon moment », reconnaît-elle.

Accueillir les clients le plus vite possible

Depuis la fameuse finale de Top Chef sur M6 en 2011, où Fanny Rey voit la victoire et le chèque de 100.000 euros lui échapper, le temps passe vite. Elle n'a pas peut-être pas eu l'argent, mais « l'émission m'a ouvert beaucoup de portes et m'a permis de concrétiser mon projet d'ouverture plus rapidement. C'est un tremplin ». Une fois la vente actée, la jeune femme veut bien sûr accueillir des clients le plus vite possible et profiter de la saison.
Jusqu'au 23 juillet, L'Auberge de la Reine Jeanne vit ses derniers jours avec l'ancien propriétaire. Puis deux jours de fermeture vont permettre à Fanny Rey de prendre ses marques et accueillir ses premiers clients le jeudi 26 juillet. Pour l'instant, pas de changement, à part la carte bien sûr. 6 entrées, 6 plats et 6 desserts avec des formules : de 23 euros une entrée et un dessert à 39 euros le menu complet. Des suggestions à base de produits nobles seront proposées avec supplément. Cette maman a planché aussi sur son menu enfants à 14 euros (petits poissons frais, tourtière de légumes, jus de légumes frais..).
Ouvert 7 jours sur 7, L'Auberge de la Reine Jeanne comprend aussi un hôtel de 12 chambres classé 2 étoiles affilié Logis. Pour l'instant, la nouvelle patronne ne compte pas faire de travaux. Il faudra attendre la fermeture annuelle en janvier pour aborder cette seconde phase. Fanny Rey va créer une cuisine vitrée, dans laquelle elle compte donner des cours de cuisine en basse saison. D'autres aménagements sont prévus comme la création à l'étage d'un espace privé, « un micro gastro de 10 places ».
Reste une question à trancher. Doit-elle conserver le nom du restaurant, connu dans la région ou le changer en faisant apparaître son patronyme pour devenir Fanny Rey Auberge Restaurant ? En attendant, la dynamique jeune chef d'entreprise mettra en ligne son site internet fin août-début septembre. Son nom ? fannyrey.com.
Nadine Lemoine

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR (+ modèles de contrats et fiches de paie)
par Pascale Carbillet
Services