×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Restauration Snacking

Penny lane surfe sur les saveurs méditerranéennes

Restauration Snacking - vendredi 10 décembre 2021 16:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) L'établissement parisien, auquel le guide Fooding a décerné le prix du Meilleur sandwich 2021, met à l'honneur les cuisines de la Méditerranée.



Le guide Fooding a récompensé les savoureux sandwichs de Penny Lane.
© Géraldine Martens
Le guide Fooding a récompensé les savoureux sandwichs de Penny Lane.

Rue du Faubourg-Poissonnière à Paris, les restaurants se bousculent. Cela n’a pas empêché Penny Lane - une cantine de poche ouverte en juin 2020 - de vite se distinguer en se taillant une belle réputation. Sa carte imprégnée des cultures culinaires méditerranéennes a suscité une pluie d’articles élogieux, et lui a permis de rafler le prix du Meilleur sandwich 2021 du guide Fooding. “J’ai voulu présenter une offre de restauration du midi vraiment différente, avec des produits saisonniers, locaux et de haute qualité”, glisse le fondateur Raphaël Israël.

 

Pierre Bouko Levy au piano

En cuisine, le chef Johann Barichasse (ancien second de Manon Fleury au Mermoz) a fait l’ouverture, avant de passer la main à Pierre Bouko Levy (ex-chef de Miznon). Le sandwich Sabich (une spécialité d’origine juive irakienne qui associe aubergines frites, œuf, salades variées, houmous et un chutney de mangue épicé) fait partie des classiques, tout comme le Tinos (un sandwich d’inspiration grecque au haddock fumé et tarama), ou encore le Pkaila (paleron de bœuf braisé aux épinards, cornichons, piments doux, tahini, moutarde, sauce chimichurri). Le menu, ultra-réduit et régulièrement renouvelé, se contente de quatre sandwichs, quatre plats et trois desserts. “Toutes nos recettes sont proposées en version plat ou sandwich”, précise l’ex-manager en restauration. Les prix, quant à eux, oscillent entre 9,90 € et 12,90 € pour les sandwichs, et entre 12,90 € et 14,90 € pour les plats.

L’objectif serait de dupliquer le concept, mais on reste prudent, on navigue à vue avec le Covid. En ce moment, c’est compliqué. Les clients sont moins nombreux, car le télétravail réduit le nombre d’actifs dans le quartier. Et les banques, je ne vous en parle même pas…”, admet le diplômé de l’Ecole hôtelière de Lausanne.

Pour contrer ces difficultés, le restaurateur mise notamment sur la livraison. Il compte également développer une offre traiteur. Autant de pistes pour diversifier son activité.

 

#Sandwich #Fooding #PennyLane


Violaine Brissart
Journal & Magazine
N° 3763 -
07 janvier 2022
N° 3761 -
10 décembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit et réglementation en CHR
par Pascale Carbillet
Services