×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Juridique et social

Le projet de loi Pacte supprime le forfait social sur l'épargne salariale dans les petites entreprises

Juridique et social - mercredi 27 juin 2018 09:46
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés



Une des mesures phares du projet de loi relatif à la croissance et à la transmission des entreprises (Pacte) qui a été présenté lundi 18 juin en Conseil des ministres, prévoit de supprimer le forfait social afin de développer l'épargne salariale dans les petites entreprises. Projet de loi qui sera examiné par les parlementaires en septembre 2018.

Les entreprises de moins de 50 salariés peuvent volontairement mettre en place un dispositif d'intéressement ou de participation. Alors que les entreprises de plus de 50 salariés ont l'obligation de mettre en place un dispositif de participation des salariés aux résultats de l'entreprise.

Afin d'encourager ces petites entreprises à avoir recours à l'intéressement ou la participation, le projet de loi prévoit qu'elles seront exonérées du forfait social, à compter du 1er janvier  sur les sommes versées au titre de la participation et de l'intéressement, ainsi que sur le versement des entreprises (abondement) sur les plans d'épargne salariale, comme le plan épargne entreprise (PEE), le plan épargne interentreprise (PEI) et le plan d'épargne pour la retraite collectif (Perco).

Quant aux entreprises de 50 à 249 salariés, elles seraient également exonérées de forfait social à compter du 1er janvier 2019, mais uniquement sur les sommes versées au titre de l'intéressement.

Le taux de droit commun du forfait social est fixé à 20%. Par exception, le taux est de 8% pour les entreprises de moins de 50 salariés concluant un accord de participation ou d'intéressement pour la 1ère fois, ou qui n'en avaient pas conclu au cours des 5 dernières années.

#LoiPacte #ForfaitSocial #Interessement #Participation


Pascale Carbillet
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Covid -19 : principales aides aux CHR et mesures à respecter
par la Rédaction de l'Hôtellerie-Restauration
Services