×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Juridique et social

Comment les restaurateurs se mettent en conformité avec le RGPD

Juridique et social - mardi 10 juillet 2018 09:40
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) Le règlement européen sur la protection des données personnelles, en application depuis le 25 mai dernier, impose aux entreprises traitant des données à caractère personnel de se mettre en conformité avec la loi. Une formidable occasion de renforcer la confiance avec les clients.



Le RGPD impose aux entreprises traitant des données à caractère personnel de se mettre en conformité avec la loi.
© GettyImages
Le RGPD impose aux entreprises traitant des données à caractère personnel de se mettre en conformité avec la loi.

"Le règlement européen sur la protection des données [RGPD] nous fait prendre conscience de la sensibilité des informations que nous collectons sur nos clients. C'est une occasion de faire savoir à nos visiteurs que nous prenons soin d'eux et de leurs données. Notre métier est de faire plaisir et si nous ne détenons pas tant de renseignements que ça, tout ce qui permet d'améliorer l'expérience client est utile, comme le goût pour un caneton bien cuit ou une date d'anniversaire, explique André Terrail, le PDG du restaurant La Tour d'argent à Paris (Ve). Nous avons envoyé à nos clients un e-mail juridique mais sympathique. L'objectif de cette correspondance est de s'assurer que tous nos visiteurs souhaitent rester dans notre base de données, qui ne comprend rien d'autre que leur nom, prénom, téléphone et e-mail." Un certains nombres d'actions ont été mises en place à La Tour d'argent : "Nous avons revu nos mentions légales, fait un inventaire et un tri des fichiers, ce qui nous a permis d'en protéger certains par mots de passe comme, par exemple, celui des cartes de voeux", explique le restaurateur.

Faciliter le droit à l'oubli et le consentement volontaire

Les logiciels de relation client soulagent les restaurateurs : "Nous faisons toutes les procédures de mise en conformité du RGPD pour les restaurants. L'une des mesures les plus importantes de cette loi est le droit à l'oubli, déclare Xavier Zeitoun, PDG de l'un des leaders du marché. Ainsi, notre système élimine toutes les fiches concernant des clients qui n'ont pas réservé depuis plus de trois ans. Nous avons rajouté des champs dans notre module de réservation, en particulier pour le consentement. Les clients de nos abonnés peuvent consulter en un clic les données conservées par le restaurateur. Les informations sont cryptées et stockées sur des serveurs en Europe. Les données bancaires sont détenues par un prestataire. Le restaurateur ne détient pas de ces renseignements sensibles." Xavier Zeitoun ajoute qu'aucune donnée sensible (médicale par exemple) ne peut être renseignée dans le logiciel "sinon dans des champs libres sous la responsabilité du restaurateur".

#RGPD #AndreTerrail #TourdArgent #XavierZeitoun

Francois Pont
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fruits et légumes : dictionnaire
par Frédéric Jaunault
Services