×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Fleur de Loire : quand le fleuve se fait source d'inspiration

Hôtellerie - jeudi 21 juillet 2022 11:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Blois (41) L'architecte d'intérieur Caroline Tissier a signé les chambres, restaurants, bar, kiosque à pâtisseries et spa de Fleur de Loire, à Blois. Cet établissement, ouvert en juin dernier par le chef Christophe Hay, fait face au fleuve royal et s'en inspire. Décryptage de cette histoire d'eau.



Le postulat de départ était de tenir compte de la nature, des eaux tumultueuses de la Loire, du patrimoine ligérien et de sa minéralité”, explique Caroline Tissier. L'achitecte d’intérieur vient de finaliser Fleur de Loire, à Blois (Loir-et-Cher), le nouvel établissement du chef Christophe Hay, doté de 44 chambres, deux restaurants, kiosque à pâtisseries, spa Sisley… le tout sur 5 000 m2. Ce n’est pas la première fois qu’il la sollicite. Ils ont déjà œuvré ensemble à la Maison d’à côté, ancienne adresse du chef à Montlivault (Loir-et-Cher). “Il me fait confiance et je sais ce qu’il apprécie”, reprend Caroline Tissier. Ce qui facilite le dialogue et les choix. Résultat : l’environnement naturel se retrouve dans tout l’établissement, édifice classé du XVIIe siècle, avec des motifs végétaux sur les papiers peints, des bois naturels ou teintés, des tons aquatiques calqués sur les eaux du fleuve... À cela s’ajoute une déclinaison de tons et matières allant des sols en céramique blanc cassé jusqu’aux murs en pierre de taille de la région, en passant par des cloisons parées de marbre. Sans oublier les clins d’œil, “un peu partout dans l’hôtel”, aux ondes du fleuve et du sable qui le borde. Quant au luminaire XXL du lobby, dessiné par Caroline Tissier et réalisé par Art et Floritude, il rappelle la grève où l’eau vient s’échouer.

 

Reflets métalliques et touches dorées

Dans les chambres, le laiton donne le ton. Patiné, brillant ou brossé, ses reflets métalliques et touches dorées s’accordent, sans ostentation. Côté mobilier, le sur mesure prime, les tonalités grises dominent, les luminaires, tout en rondeur, sont issus des planches à dessin de Caroline Tissier et, pour la fabrication, de la maison Brossier Saderne. Enfin, pas d’art de vivre sans art tout court. Des œuvres de la designer et plasticienne Lauren Collin sont disséminées dans le lobby et les chambres. Photos de la Loire dans les espaces de circulation, tableaux de la peintre Christine Goujon dans le bar et le salon, sculptures sélectionnées par la galeriste Amélie du Chalard (Amélie, Maison d’art) complètent ce parti pris. De l’élégant, jamais opulent.

 

#FleurDeLoire #AtelierDeco #CarolineTissier


Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3786 -
25 novembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Communication digitale : web, mobile et réseaux
par Vanessa Guerrier-Buisine
Services