×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Un projet de développement majeur pour le Saint-James

Hôtellerie - vendredi 14 août 2020 14:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      

Bouliac (33) L'établissement entre dans une période de transformation, avec un nouvel actionnaire, un vaste projet d'extension mené par l'architecte Jean Nouvel, et un nouveau chef dans les cuisines de son restaurant étoilé.



Il y a trente ans, dans les hauteurs de l’agglomération bordelaise, au milieu des vignes, l’architecte Jean Nouvel concevait l’hôtel-restaurant le Saint-James (Relais & Châteaux) à Bouliac (Gironde). L’établissement de luxe, dont le restaurant est auréolé d’une étoile Michelin, entre aujourd’hui dans une importante phase de développement – décalée de quelques mois à cause du coronavirus. Propriété de la famille Borgel depuis 1993, il sera prochainement repris par une équipe d’associés constituée par Clarence Grosdidier. L'entrepreneur bordelais, à la tête de la holding d’investissement CG Finance, est l'actionnaire de référence d'un pool d'investisseurs du métier : Laurent et Alexandra Tournier (ex-Pinasse café groupe), Thierry Naidu (Phoenix Hôtel Management Company) – qui sera l’opérateur du Saint-James -, et Matthieu Bégué.

Les futurs propriétaires portent un projet d’extension majeur, conduit par Jean Nouvel et les architectes associés, Samuel Nageotte et François de la Serre. L’extension porte sur 30 chambres et suites supplémentaires, un grand spa - incluant cour intérieure, piscine, boutique, fitness, garderie pour les enfants… - et un espace de séminaires pour 100 personnes. Le changement d’actionnariat aura lieu une fois le permis de construire obtenu.

 

Des espaces fondus dans la nature

“Les nouvelles chambres seront fondues dans le paysage, pour préserver la vue - une partie sera troglodytique. Tout en nous inscrivant dans la continuité, nous allons donner une autre dimension au Saint-James en termes de taille, avec un site proche de la nature. L’opération globale représente un investissement de 19 M€”, révèle Clarence Grosdidier. Les travaux devraient débuter en mars 2021 et durer quinze mois. Une période de fermeture totale est prévue de fin mars 2021 à juin ou juillet 2021 pour la rénovation de l’hôtel existant, mais le restaurant gastronomique restera ouvert le soir.

Le chef Nicolas Magie est parti vers d’autres aventures. En janvier dernier, Mathieu Martin, son second depuis sept ans, a pris la direction de la cuisine. Le restaurant a rouvert le 19 juin. Le jeune chef de 33 ans veut continuer à faire briller l’étoile et à mettre l’accent sur le produit, en respectant à la fois l’ADN du Saint-James et sa propre personnalité. Sa cuisine de caractère – des jus puissants, un produit principal dans l’assiette, des plats légers et végétaux – est un nouvel atout pour l’établissement. La crise ayant renforcé l’intérêt des consommateurs pour les circuits courts, le Saint-James a par ailleurs pour projet de rendre son marché de producteurs permanent, en version click & collect.

#Bouliac #JeanNouvel #SaintJames #Bordeaux #MathieuMartin #RelaisChateaux


Laetitia Bonnet Mundschau