×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

New York compte 118 projets hôteliers en cours

Hôtellerie - vendredi 17 avril 2020 15:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

New York (ETATS-UNIS) Avec près de 39 millions de nuitées en 2019, Big Apple est l'une des villes les plus attractives au monde. Conséquence : les groupes hôteliers investissent. 24 hôtels ont été inaugurés en 2019 et 142 000 nouvelles chambres sont attendues d'ici à la fin 2021. Cette dynamique va-t-elle résister à la crise sanitaire actuelle ? Éléments de réponse.



2019 a été une année record pour la ville de New York. D’après le NYC & Company, l’office de tourisme de Big Apple, New York a enregistré 38,9 millions de nuitées, soit une hausse de 2,5 % par rapport à 2018. Et ce, alors que la capacité d’hébergement dans la ville a augmenté de 4,2 % en 2019, pour flirter désormais avec les 123 000 chambres disponibles. En effet, pas moins de 24 hôtels ont été inaugurés en 2019 (soit 4 000 chambres) : parmi eux le Moxy East Village ou encore le tout premier Equinox Hotel.

Une dynamique qui devrait se poursuivre, en dépit de la crise liée au coronavirus, avec l’ouverture programmée de quelque 142 000 nouvelles chambres d'ici à la fin 2021. Même si les chantiers en cours vont prendre du retard - confinement oblige -, cette échéance de vingt mois devrait néanmoins permettre au secteur hôtelier new-yorkais de se ressaisir. En particulier lorsque le trafic aérien aura repris son rythme habituel.

Le NYC & Company parle également de 118 nouveaux projets hôteliers actuellement en cours, dont la moitié vont voir le jour en dehors de Manhattan, à Brooklyn, dans le Queens, dans le Bronx ou encore à Staten Island. Et pour cause : ces boroughs (arrondissements) se développent, accueillent des événements, de nouvelles infrastructures. À l’instar de Brooklyn, dont le célèbre Luna Park est en train de s’agrandir, avec un nouveau parc d’aventure, une rivière artificielle, une tyrolienne, un parcours acrobatique.

 

De nombreux reports

New York a la réputation de vivre 24 heures sur 24. Mais l’épisode du coronavirus remet en cause ce rythme non-stop. Ainsi, les 400 événements du NYC × design, initialement prévus du 12 au 20 mai, ont été reportés en octobre. Même scénario pour les expositions liées aux 150 ans du Metropolitan Museum of Art.

Des reports aussi du côté des ouvertures d’hôtels : annoncées pour cet été, celles-ci vont plutôt se concrétiser à l'automne, voire durant l’hiver. C’est le cas de Six Senses, NH, Virgin Hotels, Hard Rock ou encore Aman Hotel. Aman a choisi d’investir l’emblématique Crown Building, dont le toit rappelle celui des châteaux de la Loire, à l’angle de la 5e Avenue et de la 57Rue. L’hôtel comptera quelque 80 chambres et suites, spa, piscine, bars, restaurants...

 

39 étages et 130 mètres de hauteur pour le Renaissance New York Chelsea Hotel

Quant au groupe Marriott International, il a inauguré cet hiver le Renaissance New York Chelsea Hotel. Signes particuliers : cet hôtel compte 39 étages et s’élève à 130 mètres de hauteur, avec piscine sur le toit et vue à 360 degrés. Le cabinet d'architecture et de design Stonehill Taylor s’est inspiré de l'emplacement de l'hôtel - le marché aux puces du quartier - pour concevoir les 341 chambres et suites. Des objets chinés et colorés se côtoient. Les salles de bains ont des airs de cabanon de jardin, avec vasques en béton et miroirs fleuris. Les suites se parent d’œuvres d'art. Toutefois, le restaurant de cet hôtel Renaissance n’ouvrira que cet automne, avec le chef Fabrizio Facchini aux fourneaux, qui donnera une touche d’inédit à la cuisine italienne.

Car la table est également un pôle fort d’attractivité à New York. L’an dernier de nombreuses adresses ont été créées, tel Le Crocodile, à Brooklyn, au sein du Wythe Hotel, qui propose une cuisine française. Ou encore le Veronika, dans le centre culturel Fotografiska, où la déco rappelle les « grands cafés » londoniens, parisiens et viennois de la fin du XIXe. Enfin, à ne pas manquer l’hiver prochain : le retour à New York du chef étoilé Shaun Hergatt, avec une table de 80 couverts au cœur de l’hôtel Dominick, à Soho.

#hotel #tourisme #newyork #Marriott #coronavirus


Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Spa : check-list pour ouvrir
par Perrine Edelman
Services