×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Maisons Pariente : du prêt-à-porter à l'hôtellerie de luxe

Hôtellerie - lundi 18 mars 2019 11:09
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Après avoir fait fortune notamment dans le textile en créant la marque Naf Naf, Patrick Pariente a investi dans la construction de l'hôtel 5 étoiles L'Apogée à Courchevel, avec Xavier Niel. Entouré de ses deux filles, il a également créé une collection d'hôtels 5 étoiles.



Un nouveau groupe hôtelier de luxe débarque dans le paysage français : Maisons Pariente. Aux commandes de ce projet, la famille Pariente, qui a fait fortune dans le prêt-à-porter en créant puis revendant la marque Naf Naf. Après être devenu une légende du Sentier, Patrick Pariente a investi dans l’immobilier, soutenu par Leslie Kouhana, sa fille aînée. Ils vont entrer dans le monde de l’hôtellerie “en réponse à un appel d’offres sur Méribel”, pour la construction de L’Apogée, avec Xavier Niel, le fondateur de Free. Et c’est un coup de cœur pour l’hôtel de Crillon-le-Brave, dans le Vaucluse, qui va définitivement convaincre la famille de s’investir dans ce secteur. Kimberley Pariente, la deuxième fille de l’homme d’affaires, rejoint alors l’aventure. “À 64 ans, les beaux projets comme ça, ça stimule ! De recommencer une troisième vie, c’est génial. Et de faire ça avec mes enfants, c’est un nouveau challenge”, confie Patrick Pariente. Le secret pour réussir en famille : “Chacun sa place, chacun son savoir-faire”, s’amuse Leslie Kouhana. À leurs côtés, Frédéric Picard, le directeur général des établissements.

 

“Des propriétaires très investis”

Avec L’Apogée, nous avons eu une première expérience dans l’hôtellerie, en confiant la gestion de l’hôtel à Oetker Collection. Nous avons beaucoup appris grâce à ce mandat de gestion. Mais nous sommes des propriétaires très investis, forces de propositions”, explique Patrick Pariente. La suite logique pour la famille était donc d’exploiter elle-même ses nouvelles acquisitions. Maisons Pariente réunit des hôtels de luxe, classés 5 étoiles, “où l’excellence et la simplicité” règnent, avec le désir d’accueillir “comme à la maison” : l’hôtel Crillon-le-Brave, membre du réseau Relais & Châteaux de 33 chambre et suites, et le Lou-Pinet, à Saint-Tropez, qui rouvrira courant mai après de gros travaux et offrira 34 chambres et suites. Deux autres projets sont en cours avec le Coucou, un hôtel de 55 chambres et deux chalets à Méribel qui devraient ouvrir courant décembre, et un établissement de 64 chambres et suites dans le Marais, à Paris, prévu pour 2021.

 

"Le confort doit être pour tout le monde"

Nous menons un important travail de recrutement et de formation de nos équipes. Mais nous portons également une attention particulière aux logements de nos collaborateurs”, explique Kimberley Pariente. “Dès que nous avons acheté L’Apogée, à Courchevel, nous avons également acheté un établissement pour le personnel”, détaille Patrick Pariente, pour qui il est primordial de créer de vrais lieux de vie pour ses salariés. Une condition sine qua non pour que le personnel se sente bien, selon la famille. Une vision partagée par le directeur général des établissements, qui ajoute qu’il est “important pour nos clients de reconnaître le personnel, et surtout le personnel doit reconnaître le client”. Un lien possible que si le personnel reste. “Le confort doit être pour tout le monde : les clients, le personnel, les professeurs de ski…”, insiste Patrick Pariente.

Autre moyen de fidéliser le personnel : favoriser son évolution au sein des différents hôtels. “Nous tenons à créer des synergies dans nos hôtels, aussi bien pour les clients que pour le personnel. Nous souhaitons, pour les garder auprès de nous, les faire évoluer, confie Leslie Kouhana, qui conclut : La bienveillance et la convivialité sont les bases sur lesquelles nous souhaitons fonder nos maisons.”

#MaisonsPariente #PatrickPariente #FredericPicard


Romy Carrere