Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Hôtellerie : le dimanche soir, une opportunité pour attirer la clientèle de proximité

Hôtellerie - vendredi 3 novembre 2017 10:11
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Certains hôteliers proposent des offres spécifiques pour la nuit du dimanche au lundi, qui dynamisent une soirée traditionnellement calme. Une aubaine pour attirer une clientèle de proximité.




Au-delà d'un yield management étudié, la nuitée du dimanche soir représente une véritable opportunité pour l'hôtelier d'attirer une nouvelle clientèle. Si certains établissements optent pour la réduction commerciale, généralement entre 10 et 20 %, d'autres développent des propositions spécifiques pour faire découvrir l'ensemble des services de leur hôtel.

À l'hôtel Le Narcisse Blanc (Paris, VIIe), c'est pour répondre à une demande existante que Stéphanie Richez, la directrice d'exploitation, a créé un package spécifique pour les week-ends. "On s'est rendu compte que l'on avait énormément de voisins, de gens du quartier qui venaient le week-end. Notre restaurant est le seul ouvert le dimanche soir dans le quartier et marche très bien ce jour-là."

C'est donc pour répondre à cette demande qu'elle a créé une offre "staycation", contraction des termes anglo-saxons 'stay' (rester) et 'vacation' (vacances), c'est-à-dire les vacances sans partir. Proposée les vendredis, samedis et dimanches soirs, cette offre comprend une nuitée, une demi-bouteille de champagne, un dîner au restaurant et le petit déjeuner. "Cette clientèle du quartier va soit au spa, soit au restaurant de notre hôtel. Cette offre leur propose de profiter de tous les services de l'hôtel et les incite à rester dormir, chose à laquelle ils ne pensent pas forcément."

L'opportunité d'attirer la clientèle locale

Entre juin et septembre derniers, Jérôme Anna, directeur de l'hôtel Hannong à Strasbourg, a mis en place une offre 'Crazy Sunday', un package attractif comprenant une nuitée, un dîner au bar à vins de l'établissement et deux petit déjeuners buffet pour 99 €. "Notre bar à vins était déjà un moyen de faire découvrir l'hôtel aux Strasbourgeois, mais j'ai eu envie d'aller plus loin. L'activité nous a permis d'augmenter le personnel et d'ouvrir le bar à vins 7 jours sur 7, d'où l'idée de créer une offre autour du concept 'pas besoin de faire des bornes pour s'évader' pour permettre aux locaux de vivre l'expérience de l'hôtel en les incitant à rester dormir."

Pour commercialiser cette offre, Jérôme Anna a misé sur une communication décalée, via la page Facebook de l'hôtel, ciblée vers la clientèle strasbourgeoise, et avec une durée limitée dans le temps pour lui donner plus d'impact. Le tarif se veut déclencheur, avec l'équivalent de la nuitée offerte. "Nous avons eu en moyenne, chaque dimanche, entre cinq et dix couples locaux qui sont venus, ce qui correspond aux objectifs que je m'étais fixés. Mais surtout, les retours en termes d'avis positifs et de communication ont été excellents", s'enthousiasme le directeur, qui remettra en place cette offre en 2018.


Partir en vacances dans sa ville

C'est sur ce constat que ce sont appuyés Mathieu Dugast, Kevin Hutchings et Mathieu Ecollan pour créer leur site www.staycation.fr, lancé en juin dernier. Les trois trentenaires ont eu l'idée de proposer aux Parisiens de passer des vacances dans leur ville.

"Le constat sur la fréquentation du dimanche soir est universel. Un hôtel qui a un taux d'occupation de 75 % la semaine, tombe à 50 % le dimanche soir. Notre idée est de proposer des offres ce soir-là, des packages que l'on compose avec l'hôtelier sans grignoter sur sa clientèle affaires ou touristique mais en lui apportant une nouvelle clientèle locale", explique Mathieu Ecollan.

Si un effort est demandé à l'hôtelier sur le prix de la chambre, en général entre 20 et 30 % de réduction avec un petit déjeuner systématiquement compris, le panier moyen augmente grâce à la numérisation des services annexes de l'hôtel qui existent mais qui sont rarement mis en avant : spa, accueil romantique en chambre, cours de yoga, dîner, etc. "Cette clientèle locale vient à l'hôtel pour profiter des lieux. En moyenne, un quart du montant du panier est réalisé avec l'achat de services additionnels."

Autre intérêt, le site ne commercialise ses offres qu'à partir du mercredi pour le dimanche soir, optimisant ainsi le taux de remplissage et apportant à l'hôtelier une nouvelle clientèle.


Marie Tabacchi
www.staycation.fr
Journal & Magazine
Services