×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

En 2018, l'Imperator de Nîmes portera l'enseigne Maison Albar

Hôtellerie - mardi 28 février 2017 10:35
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Nîmes (30) L'acquisition du célèbre établissement nîmois sera actée en mai prochain. Le groupe Paris Inn lancera alors une campagne de travaux pour le mettre aux normes d'un cinq étoiles.



Depuis quelques années déjà, Serge Sanchez, devenu propriétaire de l'hôtel Imperator , à Nîmes (Gard), en décembre 2009, ne cachait pas sa volonté de céder cet établissement. Une affaire qui est aujourd'hui en très bonne voie puisque Jean-Bernard et Céline Falco, les dirigeants du groupe Paris Inn, ont décidé d'en faire l'acquisition. "Nous avons trouvé un accord fin 2016 et tout devrait être réglé en mai prochain, explique Céline Falco. Reprendre l'Imperator est une opportunité que nous avons saisie même si Nîmes n'était pas un objectif prioritaire à l'échelle de notre développement national et européen."

Créé en 1929 par la Compagnie des wagons-lits, l'Imperator a vu défiler nombre de célébrités : Ernest Hemingway, Ava Gardner, Pablo Picasso, sans oublier les matadors, dont les plus fameux sortaient de l'établissement portés en triomphe par leurs admirateurs. "Ce lieu a une histoire, une dimension culturelle et surtout un potentiel très fort. Nous pouvons y créer une nouvelle dynamique et attirer la clientèle internationale et française qui ne vient plus obligatoirement visiter Nîmes avec l'intention d'y séjourner", poursuit Céline Falco.


Moins de chambres et plus de services

L'Imperator accueillera donc les clients jusqu'à fin septembre prochain. "Ensuite, avec l'appui de l'atelier COS de Didier Beautemps, qui a notamment travaillé sur le Ritz à Paris et Le Cheval blanc à Courchevel, nous voulons très vite débuter les travaux. Nous allons réduire le nombre de chambres pour le ramener de 60 à 50 et ainsi améliorer le niveau de confort pour obtenir cinq étoiles. Nous allons également enrichir l'offre de services en profitant des 1 000 m² de jardin. Nous allons y créer un spa, aménager une piscine ainsi que des terrasses."

Enfin, Céline Falco souhaite doter l'établissement d'un restaurant gastronomique auquel sera associée une brasserie. Si pour l'instant rien n'est concrétisé, elle reconnaît avoir approché Michel Kayser, chef 2 étoiles Michelin de la périphérie nîmoise, pour en faire un partenaire comme c'est le cas avec la famille Rostang et la brasserie Odette, dans l'hôtel Maison Céline à Paris.

Entre douze et quatorze mois seront nécessaires à la réalisation des travaux dont le montant devrait s'établir entre 8 et 10 M€. La réouverture du  quatrième hôtel Maison Albar n'interviendra pas avant l'automne 2018.


Jean Bernard
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit du travail en CHR (+ modèles de contrats et fiches de paie)
par Pascale Carbillet
Services