×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le spa, porte d'entrée vers les points de vente de l'établissement

Hôtellerie - mardi 20 décembre 2016 16:59
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

83 - Var Les hôteliers misent sur des outils de fidélisation et proposent des offres découvertes pour attirer la clientèle de proximité et commercialiser leurs équipements. Des offres conçues en adéquation avec l'esprit du lieu.




Dans un département comme le Var où la saisonnalité est forte, développer une offre de fidélisation est un élément clé pour travailler à l'année. "Avant, quand l'hôtel était plein, le spa était plein, et inversement. Pour ne pas dépendre de l'hôtel, j'ai souhaité développé l'autonomie du spa", détaille Gilles Fouilleroux, directeur de l'hôtel golf & spa Terre Blanche à Tourrettes. "Le marché local est important pour Terre Blanche : 80% des membres du spa viennent du bassin local, surtout en moyenne et basse saison."

Pour fidéliser cette clientèle qui permet au spa de vivre à l'année, l'établissement propose des abonnements qui incluent en plus des prestations de soins, différents niveaux d'avantages sur les restaurants, les chambres, les activités au golf, avec des durées d'abonnements d'un mois à un an.

 

Attirer la clientèle locale grâce aux packages

L'Hôtel & Spa du Castellet, qui a ouvert son spa au mois de juin, s'appuie, en plus des abonnements, sur des forfaits à la journée visant à attirer la clientèle de proximité : l'accès au spa est couplé à un déjeuner au Bistrot San Felice du chef Christophe Bacquié, ou à un accès au golf du domaine, avec des tarifs attractifs. La carte du Bistrot mentionne d'ailleurs les plats plus diététiques, pour proposer une offre bien-être cohérente. "En créant le spa, nous avons travaillé sur différents axes pour nous démarquer : l'innovation pour proposer un spa unique, la qualité pour fidéliser, la transversalité pour mettre en avant les différentes activités du domaine. Sur ces six premiers mois, nous pouvons constater que l'offre à la journée Bistrot & Spa plaît beaucoup aux clients locaux", détaille  Alexandra Bacquié, directrice des hôtels du Castellet. Un spa qui, en attirant la clientèle de proximité, va permettre aussi d'allonger la saison pour l'hôtel et les restaurants.



Valoriser ses atouts

Au Château de Berne à Lorgues, le spa est conçu comme une porte d'entrée vers les autres points de vente du domaine : le programme de fidélité propose des visites et dégustations à la cave à vins, tandis que pour les deux restaurants, les avantages vont de remises sur les repas (10 ou 20 % selon l'abonnement) jusqu'à un repas offert à la table du chef pour les membres Excellence. 

Le spa mise également sur son emplacement comme atout : situé en plein coeur d'un domaine viticole, un package propose l'accès au spa associé à un cours de cuisine santé, une randonnée dans le domaine suivi de la dégustation d'un panier pique-nique détox à savourer au milieu des vignes, tandis que le soin signature du spa utilise les sarments et les produits méditerranéens.

À La Réserve à Ramatuelle, le spa est associé à la gastronomie avec une offre découverte à la journée qui inclut un déjeuner étoilé à la table d'Eric Canino. "Nous proposons de vivre une expérience, pas seulement un soin, commente Nicolas Vincent, directeur. L'aspect bien-être est développé jusqu'au repas avec la cuisine légère et équilibrée du chef. Grâce à cet axe qui mêle remise en forme et plaisir, La Réserve est devenue en quelques années une destination bien-être en soi."

Marie Tabacchi
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services