×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le Petit Nice renouvelle son décor

Hôtellerie - mardi 23 février 2016 14:32
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Marseille (13) Gérald Passédat a confié à deux amis artistes la rénovation des chambres de l'hôtel 5 étoiles phocéen.



Du temps de Jean-Paul Passédat, les chambres s'appelaient Marie-Antoinette ou Eugénie, mais lorsque Gérald, son fils, a repris la barre, il a ancré Le Petit Nice dans son territoire : Naïs pour rendre hommage à Pagnol, Morgiou ou Sormiou pour marquer la proximité des calanques... Aujourd'hui, un nouveau tournant est pris avec Rudy Ricciotti, l'architecte du Mucem à qui le propriétaire a confié la direction artistique de la rénovation de l'hôtel. Beaucoup de cloisons ont été abattues, notamment entre les chambres et les salles de bains.

Dès l'escalier, le bois noble est présent. Les essences ont été modifiées, mais l'esprit 'pont de bateau' demeure. Dans la suite de 98 m², on a la chance de voir les deux périodes cohabiter : le lit sur estrade garde encore les dessins de parquet ancien, alors que le salon adopte un bois exotique (acajou sipo). Toutes les chambres ont été transformées. Une petite touche d'esprit vintage a été mise dans l'équipement musical : une platine permet d'écouter les vinyles mis à disposition, certains faisant partie de la collection personnelle du chef. Il est donc possible d'écouter Deep Purple, Wagner ou Liza Minelli dans sa baignoire face à la mer.

 La vue en vedette

Rudy Riciotti a signé l'ensemble du mobilier à dominante rectangulaire mais dont chaque ligne est arrondie en forme de vague. Dans chaque chambre, la pièce maîtresse reste la tête de lit-bureau, en acajou des deux côtés ou marié à une maçonnerie blanche du côté lit, lequel fait toujours face à l'horizon. Sur les murs blancs, c'est le peintre marseillais Gérard Traquandi, ami du chef de longue date, qui signe les fresques majoritairement d'inspiration végétale.

La suite Fanny est la plus demandée : sa terrasse en triangle offre la même vue à 180° que le restaurant gastronomique, situé à l'étage du dessous. La végétation méditerranéenne (cactées principalement) agrémente les espaces, notamment des terrasses, mais elle dépasse rarement la hauteur du genou : la star du lieu, c'est la Méditerranée, bien visible de partout.

Anne Garabedian
Journal & Magazine
N° 3790 -
20 janvier 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services