×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Toulouse : premiers coups de marteau pour la future Villa du Taur

Hôtellerie - mardi 29 décembre 2015 17:43
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Toulouse (31) Le boutique-hôtel 4 étoiles ouvrira en septembre 2016. L'investissement est estimé à 3 M€, et comprendra un concept de restauration ouvert à la clientèle extérieure.



L'hôtel Junior, installé à proximité de la basilique Saint-Sernin à Toulouse, va laisser la place à un boutique-hôtel 4 étoiles, La Villa du Taur. Les locaux ont en effet été rachetés par le jeune groupe NTHôtel Gallery, dirigé par Nicolas Andrieu, consultant, professionnel de l'hôtellerie et Thierry Gard, spécialisé dans l'immobilier.

"Notre volonté est de nous implanter dans plusieurs villes françaises et d'offrir une hôtellerie de qualité, à taille humaine. On va privilégier les boutique-hôtels. Les études montrent que les villes ont besoin de ce type de produit. Par exemple, il manque 10 000 chambres 4 étoiles sur Paris. Comme à Toulouse, les besoins en hyper-centre sont très importants et ne sont pas satisfaits", explique Nicolas Andrieu.


Une 'demolition party'

Pour présenter leur futur établissement Château & Hôtels Collection, qui ouvrira en septembre 2016, les deux associés ont organisé une 'demolition party'. Pioches, marteaux et casques de chantier étaient de sortie et des grapheurs toulousains - Maye, Momies ou encore Taoré - ont laissé leur créativité s'exprimer les murs de l'hôtel. Les 150 invités se sont pris au jeu au jeu. Ils ont fait place nette avant de lancer les travaux du futur hôtel-restaurant, dont l'investissement est estimé à 3 M€. La décoration très épurée sera signée Sandrine Allemandou. Côté cuisine, le Sixty 2 développera un concept bistronomique. "On aimerait quelque chose de très urbain, pas uniquement pour les clients de l'hôtel, un concept qui sera pleinement ouvert sur la ville. Le chef est en cours de recrutement", ajoute Thierry Gard. Le sous-sol, en briques toulousaines, accueillera une salle de séminaire d'une vingtaine de personnes.

Les deux associés ont également des pistes sérieuses pour ouvrir un nouvel établissement à Toulouse et un autre à Paris, dans le XVIIe arrondissement.


Dorisse Pradal
Journal & Magazine
Services