×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Quand l'hôtel Le Six devient l'ambassadeur de son quartier

Hôtellerie - jeudi 7 janvier 2016 11:55
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Paris (75) L'hôtelier indépendant Georges Bonneau a créé l'association Village Stanislas, afin de réunir les habitants de la rue et les commerçants autour un seul thème : faire découvrir différemment le quartier aux touristes.



La rue Stanislas (VIe).
La rue Stanislas (VIe).


La rue Stanislas est une petite rue tranquille du quartier Montparnasse à Paris, où tous les commerçants se connaissent. L'un d'eux, l'hôtelier Georges Bonneau, propriétaire de l'hôtel Le Six, prend conscience que son établissement est devenu un lieu d'échange dans le quartier. "Nous sommes tous complémentaires, explique-t-il. Il y a un galeriste, plusieurs restaurateurs, un traiteur MOF, un boulanger, un fleuriste. Je me suis aperçu qu'il y avait une vraie vie de quartier et que nous étions une sorte de pivot entre habitants, commerçants et clients."

Fort de ce constat, il décide de créer l'association Village Stanislas en octobre dernier. "L'adhésion est de 200 € pour les commerçants et est gratuite pour les habitants." Pour communiquer, l'association a créé une page Facebook. Le premier événement organisé à l'hôtel, un concert de jazz autour d'un vin chaud, a eu lieu en décembre. L'hôtelier évoque pour 2016 la Chandeleur ou la Fête des voisins. "Tout le monde se côtoie, habitants, commerçants et touristes. Nos clients sont ravis. Pour que ça marche, il faut rester local", précise-t-il.

Une initiative qui confère à l'hôtelier un rôle d'ambassadeur de son quartier. Selon Georges Bonneau, cette expérience s'inscrit dans la tendance actuelle de l'économie collaborative, où les clients sont à la recherche d'expériences inédites et authentiques.

Catherine Avignon
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
E-réputation : gérer ses avis clients en ligne
par Thomas Yung
Services