×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le groupe Carlyle envisage de céder B&B Hotels

Hôtellerie - lundi 20 juillet 2015 16:12
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

La chaîne hôtelière, qui compte 330 établissements en Europe, pourrait être vendue pour un montant d'un milliard d'euros.



Georges Sampeur, président de B&B Hotels.
Georges Sampeur, président de B&B Hotels.

Le groupe Carlyle, qui avait racheté 80 % de B&B Hôtels en 2010, valorisé à l'époque 480 M€, envisagerait la possibilité de se séparer de la chaîne hôtellerie pour un montant d'un milliard d'euros, d'après le journal Les Echos. Carlyle peut s'appuyer sur une conjoncture favorable (un positionnement clair de la marque et une revalorisation de l'enseigne) et aurait mandaté Morgan Stanley pour céder le groupe hôtelier ou pour l'introduire en Bourse.

 

Une cession avant la fin de l'année

Pour Carlyle, en effet, les objectifs fixés lors du rachat, à savoir investir dans la rénovation des hôtels existants tout en accélérant le développement de la chaîne en Europe, ont été atteints. B&B Hotels, a poursuivi son expansion et possède maintenant 333 hôtels en Europe (contre 223 à l'époque) dont plus de 230 en France, plus de 70 en Allemagne et des objectifs de développement en Italie, en Pologne, au Portugal et en Hollande. La chaîne a réalisé un chiffre d'affaires de 320 M€ en 2014.

La cession, qui d'après les experts devrait intervenir avant la fin de l'année, rebat une fois encore les cartes du parc hôtelier en France et en Europe. La performance de la marque, son positionnement affirmé, son développement bondissant, devrait attirer les investisseurs. D'ores et déjà on peut imaginer que le groupe Accor, qui s'était déjà porté candidat pour Louvre Hotels Group, pourrait être intéressé d'autant qu'il dispose d'une enveloppe de cash particulièrement importante, mais l'hypothèse de l'acquisition de l'enseigne par un groupe étranger semble être tout aussi crédible. Une cession qui, compte tenu des performances de l'enseigne et de sa notoriété, va être particulièrement suivie par les opérateurs.


Catherine Avignon
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Tours de main
par Marcel Mattiussi
Services