×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Le Brésil, nouvel eldorado des hôteliers français

Hôtellerie - vendredi 11 avril 2014 11:25
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

BRESIL L'organisation de la coupe du monde de Football, qui se tiendra du 12 juin au 13 juillet prochains, puis les Jeux olympiques en 2016 créent un climat d'excitation chez les opérateurs hôteliers internationaux qui multiplient les projets et espèrent en retirer le maximum de bénéfices.



À deux mois du coup d'envoi de la coupe du monde de Football, le Brésil est sous les feux des projecteurs. Le nombre de visiteurs étrangers, en augmentation continue depuis plusieurs années, devrait exploser pendant l'été. D'après les statistiques officielles, ils étaient 5,7 millions en 2012, soit 4,5 % de plus qu'en 2011. Or, cette année, entre la mi-juin et la mi-juillet, pas moins de 3 millions de personnes sont attendues.

Ce contexte est évidemment très favorable aux investissements hôteliers. Selon Roberto Rotter, président du Brazilian Forum of Hotel Operators, "26 opérateurs hôteliers ont investi 7 milliards de réaux [2,3 milliards d'euros, NDLR] 2012 et 2015 dans la construction de nouveaux établissements". D'ici à 2016, 200 nouveaux hôtels sont attendus et 500 000 chambres sont déjà prêtes à accueillir les visiteurs dès le mois de juin. "Le marché brésilien est très attractif pour les groupes hôteliers qui ne représentent que 28,1 % du parc chambres disponible", précise Jones Lang LaSalle dans un rapport.


Les hôteliers français en tête

Les groupes français ont été les premiers à s'implanter. Accor possède plus de 30 000 chambres, réparties en 4 Sofitel, 1 Pullman, 11 Novotel, 66 Mercure, 86 Ibis, 1 Ibis Styles et 13 Ibis Budget. En 2012, le rachat de Grupo Posadas a fait entrer quinze nouveaux hôtels dont onze au Brésil. Adagio vient également de signer un contrat de franchise majeur visant à implanter 40 résidences sous les deux marques Adagio et Adagio Access. Le premier opérateur hôtelier au monde affirme que 13 % des ouvertures du groupe en 2013 l'ont été en Amérique latine. Au Brésil, cela représente 21 hôtels dont une nouvelle marque, Grand Mercure, inaugurée au São Paulo Ibirapuera. Accor estime par ailleurs que 19 % de son pipeline se trouve en Amérique latine, dont 140 hôtels au Brésil (23 500 chambres). Louvre Hôtels Group, son challenger, est installé dans le pays depuis 2007, grâce au partenariat conclu avec Brazil Hospitality Group, la troisième chaîne hôtelière du Brésil. Le group gère 19 hôtels Tulip Inn, 17 hôtels Golden Tulip et 2 Royal Tulip. En 2013, il a ouvert six nouveaux établissements et six autres sont en projet pour cette année, dont le Tulip Inn Savassiqui, un hôtel de 240 chambres, qui devrait ouvrir à Belo Horizonte.


Les groupes américains cherchent à rattraper leur retard

Les groupes américains, freinés par l'instabilité économique du pays, ont pris du retard. Ils mettent donc aujourd'hui les bouchées doubles. Le groupe Marriott, déjà présent au Brésil avec cinq hôtels (1 400 chambres) planifie l'ouverture de sept nouveaux hôtels d'ici à 2016. Sur la ville de Rio où le groupe possède déjà un JW Marriott, trois nouveaux hôtels sont attendus : un Courtyard, un Residence Inn et un AC by Marriott. Starwood Hotels & Resorts de son côté gère 6 hotels Sheraton et 2 Four Points by Sheraton. Trois d'entre eux sont situés à Rio de Janeiro, les autres se situant dans les cinq villes les plus importantes du Brésil (São Paulo, Curitiba, Porto Alegre, Vitoria, et Salvador de Bahia). Quant à Hilton, ce groupe possède le Hilton Belem au nord du pays, et le Hilton São Paulo au sud et le groupe vient d'annoncer la construction à Sao Paulo d'un nouvel hôtel, qui n'ouvrira qu'en 2016, sous la marque Hilton Garden Inn.

Quelques constructions emblématiques sont également attendues comme le Trump Hotel, de 171 chambres et suites. Hyatt, qui possède déjà deux Grand Hyatt, l'un de 408 chambres à Rio, ouvert en 2010, et un autre de 470 chambres à São Paolo, a laissé entendre, tout comme Wyndham, que le groupe programmait de nouvelles ouvertures d'ici à 2016.

X. S.