×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Algonquin lance Verquin, filiale dédiée à la reprise et la rénovation d'hôtels en franchise

Hôtellerie - jeudi 19 avril 2012 17:03
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Cette société détenue à 50 % par le groupe et à 50 % par Very SAS est spécialement dédiée à la reprise d'hôtels en franchise. Ce nouvel acteur regroupe déjà 5 hôtels sous des marques différentes.



Depuis dix ans, Jean-Philippe Chomette et son associé Frédéric de Brem assurent le développement mesuré d'Algonquin dans le secteur de l'hôtellerie. Investisseur et opérateur, Algonquin rachète des actifs - la plupart du temps murs et fonds - qu'il rénove et qu'il gère, soit en propre, soit en contrat de management. Algonquin a aussi créé avec des investisseurs institutionnels un fonds d'investissement, CFH, dont les hôtels ne sont pas gérés par Algonquin, mais par Marriott, Radisson ou Mercure. Cette diversification permet à Algonquin de compter aujourd'hui 31 hôtels soit 4 000 chambres (16 hôtels et 1 500 chambres sont gérés en direct). "Tous nos hôtels sont des actifs de bon niveau, d'une capacité moyenne de 120 chambres, avec comme caractéristique principale d'avoir nécessité de lourds travaux de rénovation. La remise à niveau des hôtels sous gestion propre Algonquin fait d'ailleurs partie de notre mode de fonctionnement", précise Jean-Philippe Chomette.

Monter à 2 000 chambres

Algonquin a décidé de se tourner vers un nouveau marché porteur, celui de la franchise. Le marché reste très ouvert car les groupes cherchent de moins en moins à investir dans leurs actifs. Pour Algonquin, il s'agit donc d'une réelle opportunité. "Nous avons compris que les grands groupes aujourd'hui cherchaient des investisseurs ayant une forte capacité financière pour réaliser les investissements qu'ils ne veulent pas faire eux-mêmes. Nous leur apportons ce service, au travers de notre nouveau véhicule d'investissement Verquin." Le premier établissement racheté en commun avec Very SAS société, détenue par Georges Saier, a été le Courtyard de Saint Denis, en 2010, sous contrat de management par Marriott. Cette première joint-venture a été suivi en 2011 par l'acquisition de trois actifs à Reims pour une capacité totale de 280 chambres : un Express by Holiday Inn devenu Ibis Styles, un Mercure de 126 chambres, et enfin un Holiday Inn en centre-ville, le tout représentant un investissement de 7,5 M€ en travaux de rénovation. Récemment, Verquin a racheté l'Explorer à Thomas Cook, un hôtel 3 étoiles de 390 chambres situé à proximité du parc Disneyland Paris, et enfin  l'Holiday Inn de Toulouse Blagnac (150 chambres), "un établissement pour lequel nous allons faire 2 M€ de travaux afin de le repositionner aux nouveaux standards Holiday Inn 4 étoiles", ajoute Jean Philippe Chomette.

Pour Jean-Philippe  Chomette, le développement du réseau d'hôtels franchisés au sein de Verquin ne fait que commencer. "Nous espérons à terme monter à 2 000 chambres, en rachetant des actifs dans des villes prioritaires, disposant d'un bon mix clientèle corporate/individuels, et surtout très bien desservies. Reims représente le profil parfait tout comme Toulouse, qui a su absorber l'arrivée massive de chambres il y a trois ans." Verquin propose une solution parfaite pour les grands groupes dont le développement se recentre sur la franchise "Nous pensons qu'il y a un bel avenir pour des groupes hôteliers indépendants multi-marques tels que Verquin, qui choisissent pour leurs actifs la meilleure marque possible", conclut Jean-Philippe Chomette.
Évelyne de Bast

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services