×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Hôtellerie

Hubert Joly, président de Carlson, vante le bilan de la "collaboration renforcée" avec Rezidor

Hôtellerie - mardi 13 mars 2012 10:43
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Carlson et Rezidor - dont Carlson est l'actionnaire majoritaire - sont désormais connus sous un seul et même nom, Carlson Rezidor Hotel Group. Hubert Joly, président du groupe Carlson, et également président du conseil d'administration de Rezidor, dévoile le programme Ambition 2015 du groupe hôtelier.



L'Hôtellerie Restauration : Comment s'est passée l'année 2011 pour le groupe Carlson ?
Hubert Joly : Nous avons enregistré de très belles performances. Le groupe, au travers de ses trois activités - hôtellerie, restauration et voyages - réalise + 13 % de croissance. Dans le détail, les chiffres sont de + 15 % pour Carlson Wagonlit Travel (CWT), leader mondial de la gestion des voyages, et + 12 % pour l'activité hôtelière. C'est donc une très bonne année pour nous, d'autant que nous avons ajouté à notre portefeuille plus de 80 nouveaux hôtels, soit 16 000 chambres.

En 2011, nous avons accentué le développement de la marque Radisson Blu avec pour objectif qu'elle devienne "mondiale, design et chic". Le parc des Radisson Blu représente 228 hôtels, auxquels s'ajoutent 32 hôtels en projet dont 10 dans la zone Asie-Pacifique, 2 en Amérique du Nord - où nous possédons 120 hôtels Radisson -, et 19 dans la zone Europe Moyen-Orient. Notre programme de rénovation des hôtels Radisson aux Etats-Unis a bien avancé. Fin 2011, 25 % du parc était rénové, et 50 % le sera fin 2012. Depuis le lancement du programme, nous avons engagé plus de 600 M$ [environ 457 M€, NDLR] sur le milliard prévu. Récemment, nous avons eu la satisfaction de voir les hôtels Radisson Edwardian, en Angleterre, passer sous l'enseigne Radisson Blu. En outre, nous avons renforcé nos équipes marketing et ventes entre Carlson et Rezidor. Quant à notre programme de fidélité Club Carlson, qui représente 8 millions de membres, soit une augmentation de plus de 60 % depuis 2009, il est aussi l'un des plus performants avec un rapport de 45 membres par chambre.

Vos résultats sont en effet très bons. Pourtant, Rezidor affiche une rentabilité négative, au point que l'assemblée générale a à nouveau, puisque c'était déjà le cas en 2010, décidé de ne pas redistribuer des dividendes aux actionnaires.
Vous avez raison. C'est pour cela qu'au mois de décembre Rezidor a lancé le plan Route 2015. Celui-ci a pour objectif de gagner 6 à 8 points de rentabilité d'ici à 2015. Il s'appuie sur un ensemble d'initiatives portant à la fois sur le chiffre d'affaires, le développement, les coûts et la gestion des actifs. Kurt Ritter et son équipe se sont attelés à mettre en oeuvre ce programme.

L'année 2012 ne s'annonce pas très favorable à la clientèle d'affaires. Qu'en pensez-vous ?
Je constate que, contrairement à 2008, les entreprises n'ont pas paniqué et n'ont restreint ni leur budget publicité, ni leurs déplacements. Parallèlement, dans les pays émergents, le pouvoir d'achat des consommateurs augmente. Avec la hausse du niveau de vie, nous assistons à une augmentation des voyageurs internationaux, ce qui profite à nos hôtels. Bien sûr, les résultats sont différents d'une région à l'autre. Globalement, depuis le début de l'année, nous sommes plutôt satisfaits de nos résultats. Aux États-Unis, le marché enregistre une hausse de 8 % sur les deux premiers mois, et la progression est de 3 à 4 % en Europe.

Il y a deux mois, a été annoncé le lancement du Carlson Rezidor Hotel Group. Quels résultats en attendez-vous ?
Quand nous l'avons proposée, cette opération est apparue comme une telle évidence que nous nous sommes demandé pour quelles raisons nous ne l'avons pas fait plus tôt. Cette collaboration renforcée va nous permettre de renforcer l'homogénéité de nos marques au plan mondial et d'accélérer le développement du chiffre d'affaires de nos hôtels à travers des synergies marketing et commerciales, dans le domaine des ventes sur internet, de notre programme de fidélité, du développement des ventes à partir des pays émergents…

Cela va certainement vous permettre d'accélérer un développement dont vous avez annoncé que 70 % du portefeuille se trouvait dans les pays émergents. Est-ce exact ?
En effet, la plupart de nos hôtels en développement se trouvent en Inde, en Europe de l'Est, en Afrique, et en Chine. En parallèle, nous allons lancer une nouvelle génération d'hôtels Park Inn en Inde, en Chine et en Russie. Ces hôtels répondront en priorité aux besoins de la génération X et de la génération Y (de 25 à 35 ans). Enfin, nous allons aussi innover dans le 'food and beverage'. Si 2011 a été l'année de Radisson Blu avec le lancement de cette marque en Amérique du Nord et en Asie, l'année 2012 pourrait être l'année de Park Inn By Radisson.
Propos recueillis par Évelyne de Bast

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Stratégie de marque : les outils pour développer votre hôtel
par Youri Sawerschel
Services