Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

CFA de Groisy : "Certains jeunes n'ont jamais vu les cuisines d'un restaurant de leur vie"

Formation - Écoles - vendredi 5 mars 2021 16:10
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Groisy (74) Pour motiver des jeunes qui ont vécu deux confinements, soit huit mois sans entreprise, le campus de Groisy organise des ateliers de travaux pratiques avec la Maison Paul Bocuse. Succès garanti, les places sont prises d'assaut.



Un moral au beau fixe après les travaux pratiques avec la Maison Paul Bocuse.
© libre de droits
Un moral au beau fixe après les travaux pratiques avec la Maison Paul Bocuse.

Au campus de Groisy (Haute-Savoie), après Marc Veyrat, venu “rebooster le moral des troupes”, c’est au tour de La Maison Paul Bocuse de se déplacer pour des ateliers en cuisine et salle qui reproduisent fidèlement les recettes les plus connues de cette institution et un service en condition réelle. “Ces jeunes, pour certains, n’ont jamais vu les cuisines d’un restaurant de leur vie, car leur apprentissage a commencé l’an dernier et ils ont vécu deux confinements”, explique Arnaud Gobled, président du Campus de Groisy. “Le seul restaurant que j’ai connu, c’est ici, confirme Sean Antonio, apprenant à Groisy.Travailler avec des MOF m’a donné un nouveau souffle.” Estéban Burnet, apprenant lui aussi, ne cache pas, sa satisfaction : “Ces TP, c’est important pour moi. Je ne peux plus à servir en salle depuis novembre !”

Un lien avec le métier

Vincent Le Roux, directeur général de la Maison Bocuse, s’est adressé directement à ces jeunes en devenir. Des encouragements qui les ont touchés au cœur. Les apprenants se pressaient nombreux autour de l’équipage Bocuse : Gilles Reinhardt, MOF, chef exécutif, Olivier Couvin, MOF et chef, Xavier Boisserin, chef de rang, et Fréderic Truchot, pâtissier, sous l’œil attentif de Magali Ceste, directrice adjointe du campus. “C’est grâce aux professionnels qu’ils gardent un lien avec le métier”Éric Pantalacci, président du GNI Haute-Savoie et président adjoint du GNI Rhône-Alpes était présent pour soutenir l’initiative. Enfin, bonne nouvelle, la région vient d’annoncer qu’elle soutiendra financièrement l’apprentissage, une bouffée d’oxygène pour cette filière durement touchée. Le campus de Groisy forme 900 apprenants par an, il est l'un des rares centre de formation d’apprentis privé en France.

 

#Groisy #Bocuse


Fleur Tari