Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Le confinement à la section hôtelière du lycée Louis Martin Bret de Manosque : mission accomplie pour assurer la continuité pédagogique

Formation - Écoles - vendredi 22 mai 2020 06:48
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Manosque (04) 

Julien Roque est enseignant à la section hôtelière du lycée Louis Martin Bret de Manosque depuis 4 ans. Comme beaucoup de ses collègues, il a du réagir rapidement à la situation. Déjà 8 semaines de passées. Les choses se sont mises en place assez rapidement. Dès leur rentrée en seconde, les élèves ont du  créer une adresse gmail. Cela a permis à leur professeur de rester en contact très facilement malgré la saturation de l’ENT et de Pronotes.

Durant la première semaine, le compte Google Class Room était actif pour l’ensemble des classes. Chaque semaine, 2 fois des heures de visio-conférences sur Zoom étaient organisées. Cela a permis à Julien Roque de rester en contact avec l’ensemble des élèves, et ces derniers entre eux. Même les familles, les petits copains et copines participaient par moment à ces visios. L’ennuie a finalement était très utile.

De façon classique, se sont les nombreux outils numériques qui sont utilisés pour suivre et aider les élèves à progresser (learningapps, socrative, educaplay, eclipsecrossword). Depuis cette année, a été rajouté une application « QuizUp ». Cette application permet de faire faire des battles entre les élèves. Les questions ont été créées avec les élèves de 2nd bac Pro et 1ère Bac Pro. Au début, l’application était utilisée seulement au sein des classes de Julien Roque mais rapidement, elle a été utilisée par d’autres élèves de la section et ensuite à des collègues de l’académie d’Aix-Marseille.

« Durant le confinement, nous avons eu des conseils et des consignes de la part de notre inspectrice. Elle nous a invité également à des visios pour prendre des nouvelles et voir comment nous puissions mettre en commun nos compétences.

Comme de nombreux collègues, j’ai mis en place des concours pour mes élèves sur les différents réseaux sociaux du lycée (Facebook et Instagram). Mise en place d’une table festive, cocktail avec ou sans alcool, réalisation de technique de salle à la maison. Même si les élèves n’étaient pas forcément confiants dans la réalisation, les parents, eux, étaient très contents de voir la mise en œuvre de l’apprentissage de leur enfant. Je sais également que mes collègues de cuisine ont organisé la même chose. Cela a permis à certains élèves de se révéler.

Il est vrai que la période n’a toujours été évidente pour les élèves, mais également pour nous enseignants. Cela a permis de discuter encore plus avec les élèves, et je pense que cela à renforcer les liens qui existaient déjà.

Malgré le déconfinement, la reprise des cours n’est pas pour demain. De ce fait, l’oral de leur dossier professionnel sera organisé en visio. Certains élèves voulaient vraiment aller au bout de leur travail. Même s’il n’y aura pas de note certificative, les jeunes pourront ainsi clôturer leur année scolaire.

Mon chef d’établissement ayant demandé à notre équipe d’imaginer une reprise de l’atelier sous covid-19, j’ai demandé à mes élèves de travailler avec moi sur un protocole de reprise pour le restaurant d’application de notre section hôtelière. Les élèves vont pouvoir imaginer différents scénarios qui seront peut-être, malheureusement, mis en œuvre à la prochaine rentrée. Ce travail qui va durer durant 3 semaines, va permettre de mettre en lien l’ensemble de nos matières professionnelles (gestion, sciences appliquées et technologie). Le travail initié est déjà intéressant et les élèves sont volontaires car cela les concerne directement.

En tout cas, j’ai apprécié l’ensemble du travail fourni par mes jeunes cadres dynamiques durant cette période difficile. Leur envie au quotidien faisait du bien. J’espère pouvoir les revoir bientôt en cours pour de nouvelles aventures. »

 

Les élèves témoignent

Romaine Behrendt (1ère Bac Pro CSR) :

« De mon côté, j’ai eu du mal à m’adapter. Au début, je n’étais pas trop pour les cours à la maison, mais après avoir fait le premier pas, j’ai pris goût à ce mode de travail. Même si ce n’est pas le meilleur moyen de travailler, plusieurs choses ont été mises en œuvre, comme les cours en visio. Les profs étaient toujours derrière nous pour nous expliquer si on ne comprenait pas. »

Loane Rémigy (Tle Bac Pro CSR) : 

« Je suis en terminale au lycée Louis Martin Bret. Au vu des circonstances, ma classe et moi avons dû suivre des cours à distance. Seulement deux professeurs ont mis en place des visioconférences. Les autres nous ont envoyé des cours et des exercices. De mon point de vue, j’aurai préféré avoir plus de visioconférence, car je trouve qu’on comprend mieux les cours, et cela nous prépare mieux pour la suite. Nos professeurs ont tout de même fait du mieux qu’ils pouvaient, pour assurer la meilleure continuité pédagogique possible malgré les événements. »

#Confinement #ContinuitePedagogique #Covid19 #Coronavirus

 

 



Journal & Magazine
#CORONAVIRUS
Offre spéciale d'abonnement gratuit jusqu'au 30 juin 2020
Services