Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Le CFA de la Chambre de Métiers du Loiret, un établissement très investi pour l'excellence

Formation - Écoles - mercredi 26 juin 2019 07:56
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Anthony Jeremias dans l'exercice de son art aux fourneaux
© Fabienne Zytnicki Roux
Anthony Jeremias dans l'exercice de son art aux fourneaux

Nice (06) 

La finale du 9e concours des jeunes talents restaurateurs qui s’est tenue à Nice le 18 juin 2019 à été l’occasion d’un focus sur l’investissement du CFA interprofessionnel d’Orléans dédié à l’excellence et le soutien à un ancien apprenti, finaliste du concours.

Anthony Jeremias, une vocation qui le tient depuis l'âge de 9ans 

Anthony veut être cuisinier depuis qu’il a 9 ans. Il s’est orienté donc naturellement vers un CAP cuisine au CFA de la CMA45.

Pour lui, cuisiner n’est pas un métier mais c'est une passion malgré la dureté des tâches et des horaires.

Il a fait du porte à porte dans tous les restaurants de son village et des villages environnants afin de trouver un employeur pour son apprentissage.

Il a été recruté par le relais St Jacques à Tournoisis alors que celui ci venait d’ouvrir; il y a fait ses 2 années d’apprentissage et y a été ensuite embauché.

Un parcours sans faute pour un jeune homme sensible et volontaire.

Lorsqu'on l'interroge sur sa vision vision de la gastronomie, il nous dit  "elle repose sur l’équilibre nutritionnel, le respect des produits et des producteurs et des saisons", il ajoute, très simplement  "ni trop sucré, ni trop salé" ; un résumé plein de bons sens.

Même si il ne monte pas sur le podium aujourd’hui, il semble très motivé à continuer à concourir; il se dit poussé à vouloir faire toujours mieux.

Il faut dire qu’Anthony a été très soutenu par ses proches et ses anciens professeurs du CFA de la CMA du Loiret  ainsi que par la CCI du Loiret qui voient tous  en lui une future étoile de la gastronomie.

Pour la direction du CFA, les concours nationaux favorisent l’excellence  et plus encore lorsqu’ils sont reconnus par la profession.  

Le CFA Orléanais encourage tous les apprentis  et anciens élèves dont un potentiel a été détecté,  à participer au plus grand nombre de concours possibles.

Les élèves peuvent également demander de leur propre initiative à y participer.

Dans les deux cas, l'établissement met en place  un accompagnement et "coaching" afin de les préparer au mieux ; de les stimuler aux conditions difficiles d'un concours et mettre toutes les chances de leur côté.

Dans la plupart des cas, le CFA finance les droits d’inscriptions aux concours.

"Il apparaît que les jeunes apprentis qui ont été poussés a participer à des concours, deviennent demandeurs proactifs de participation à tous les grands concours nationaux. Sur la promotion 2018/2019,  le CFA a ainsi vu une cinquantaine d' apprentis participer à des concours, tous métiers confondus, y compris aux olympiades des métiers, un des plus prestigieux concours international. L’objectif que se fixe l'établissement est d’avoir ses apprentis sur une des trois marches du podium dans les 3 ans qui suivent leur 1err participation aux concours. Les concours favorisent la créativité, la parfaite maitrise de leur discipline et l’esprit de compétition" nous dit Jérôme Kohn.

Il revendique le fait que l’excellence , il espère bien l'imposer comme voie aux élèves du CFA.

Ce discours s’accompagne dans les faits puisque un jeune apprentis a représenté l’école à la finale du  concours des jeunes talents maîtres restaurateurs

Ainsi, pour soutenir leur candidat la chambre de métiers et la CCI du Loiret ont fait le déplacement pour être aux côtés d’Anthony à Nice à l’occasion de la finale.

rédigé par : Fabienne Zytnicki Roux

#CfaOrleans #JeunesTalentsRestaurateurs #AnthonyJeremias