×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Le lycée de Chamalières fête les 30 ans de sa mention sommellerie

Formation - Écoles - vendredi 29 mars 2019 09:44
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Chamalières (63) Avec 360 sommeliers formés et la mise en place d'un brevet en alternance, le lycée continue à développer la spécialité.



Mini-salon des vins, avec une dizaine d'exposants, autour des enseignants et des anciens élèves, servis par les étudiants en mention sommellerie.
Mini-salon des vins, avec une dizaine d'exposants, autour des enseignants et des anciens élèves, servis par les étudiants en mention sommellerie.

Le lycée de Chamalières a fêté les trente ans de sa mention sommellerie mi-mars. Près de 360 étudiants y ont acquis les bases de ce métier et certains sont revenus pour cette journée d’anniversaire afin d’animer des tables rondes face aux élèves de BTS, bacs pro et techno. L’occasion également d’échanger avec les actuels étudiants en sommellerie, pour leur faire découvrir leurs parcours : grandes maisons, en France et à l’étranger ; cavistes ; organisation d’événements, etc.

Jenny Villani, promotion 2014, a quitté un poste de sommelière pour lancer son affaire de commerciale en vins. “Il y a une baisse de revenus car il faut le temps d’asseoir son activité, mais une meilleure qualité de vie. C’est un choix.”  Hadrien Pacaud, après avoir vendu du des grands crus au verre au restaurant Loiseau les Vignes, vient d’être embauché au Princesse Flore, à Royat : “Il faut tout organiser, trouver d’autres références et apporter une vraie valeur ajoutée au restaurant.”

Richard Bernard, promotion 1991 (Georges Blanc, maison Troisgros, Saint-James, etc.), précise : “Un sommelier vend du rêve et du plaisir. Ce métier ouvre beaucoup de portes, partout dans le monde.” Il a quitté la restauration pour devenir directeur opérationnel dans l’événementiel.

Dès la rentrée prochaine, le lycée met en place un brevet professionnel en alternance sur deux ans pour compléter son offre en sommellerie.

 

#sommellerie #vin

 

 

 


Pierre Boyer
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Covid -19 : principales aides aux CHR et mesures à respecter
par la Rédaction de l'Hôtellerie-Restauration
Services