×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Le lycée hôtelier de St-Meen s'engage au côté du CHU de Rennes contre les maladies rares digestives

Formation - Écoles - mercredi 6 juin 2018 12:13
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :


A l'initiative du lycée hôtelier Notre-Dame de Saint-Méen-Le-Grand, une soirée caritative au restaurant d'application « l'Atelier des Savoirs », le vendredi 9 février 2018, a permis de récolter 1 500 € en faveur du centre de référence maladies rares digestives (MaRDi) du CHU de Rennes, à l'hôpital Sud.

Le dîner gastronomique préparé et servi par des élèves de Première Bac Professionnel, sous la houlette de leurs professeurs Thierry Carosio (cuisine) et Hervé Pérou (service), avait ravi soixante-dix convives. Serge Lemaire, le directeur du lycée hôtelier, a expliqué l'importance et le sens d'une  telle action : « Nous souhaitions sensibiliser nos élèves et faire le lien entre l'enseignement de la gastronomie et les difficultés rencontrées chez certains enfants en termes d'alimentation ».

Le docteur Dabadie présent lors de cette soirée avait présenté le travail de son équipe et les projets à développer : « Le centre de référence MaRDI prend en charge des patients présentant des maladies digestives pouvant nécessiter une nutrition artificielle et souvent à l'origine de troubles de l'oralité. Le retour à une alimentation normale n'est pas toujours simple et des ateliers du goût permettent d'accompagner ces jeunes patients dans l'apprentissage d'une alimentation orale. La somme récoltée va nous permettre de mettre en place ce type de prise en charge. »

De cette belle initiative, un partenariat pourrait voir le jour afin de proposer des ateliers au sein même du service, pour les jeunes patients et leur famille. Lucas et Yoann deux lycéens en formation service et cuisine, présents lors de la remise du chèque, ont montré leur enthousiasme et leur souhait de poursuivre ces actions.


Claude Dibiase
Journal & Magazine
N° 3787 -
09 décembre 2022
N° 3785 -
12 novembre 2022
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion des équipes et du service en CHR
par André Picca
Services