Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Erick Besse : "Il faut tirer l'école hôtelière de Grenoble vers l'excellence"

Formation - Écoles - mercredi 13 septembre 2017 17:07
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Grenoble (38) Après deux années au lycée Paul Gauguin de Papeete (Polynésie française), le nouveau proviseur arrive pour l'année du centenaire de l'établissement grenoblois.



Erick Besse, le nouveau proviseur du lycée hôtelier de Grenoble
© Nathalie Ruffier
Erick Besse, le nouveau proviseur du lycée hôtelier de Grenoble

"L'école hôtelière de Grenoble était mon voeux numéro un. Cet établissement centenaire a une histoire extraordinaire", se félicite Erick Besse, le nouveau proviseur, qui succède à Patrice Broussou. Cet ancien sportif de haut niveau, devenu professeur d'EPS, a multiplié les postes de proviseur en métropole (Bourges, Munster, Sélestat, Thonon-les-Bains, Marseille), à l'étranger (au lycée français Chateaubriand de Rome) et même à Tahiti de 2015 à 2017. Et il est sans doute le premier à décliner un CV aussi prestigieux au lycée grenoblois. Mieux, lui qui avait quitté le lycée de Thonon-les-Bains en 2011, juste avant son centenaire, arrive l'année de celui de Grenoble. Il participera bien sûr aux célébrations.
Mais le proviseur a surtout de grands projets pour l'avenir. "Il faut que cela bouge", martèlet-t-il. Son principal objectif est de reconstruire l'internat, mais aussi de "rénover Beaumarchais et l'Hôtel Lesdiguières et rapatrier le Clos d'or. Il faut simplifier la vie des équipes et des élèves". Il souhaite aussi pousser les jeunes à aller tout de suite à l'international, implanter une section européenne, ouvrir un BTS et un CAP commercialisation et services en hôtels-cafés-restaurants en alternance... Autant de projets pour "tirer l'établissement vers l'excellence. Il faut qu'il redevienne un phare".

Nathalie Ruffier
Journal & Magazine
Services