×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Lycée d'Occitanie : devenir chef de rang en passant par la formation professionnelle d'établissement

Formation - Écoles - mardi 19 avril 2016 09:38
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Toulouse (31) Cette voie permet, grâce une forte alternance et des accords passés entre le lycée et de grands groupes de restauration, une insertion rapide dans la vie professionnelle.



Pierre Dechelotte, directeur du restaurant du Pullman à Toulouse, et Salomé Vagner, en formation.
Pierre Dechelotte, directeur du restaurant du Pullman à Toulouse, et Salomé Vagner, en formation.

La formation professionnelle d'établissement (FPE) a pour objectif une insertion rapide dans la vie professionnelle. "C'est une formation courte, en un an, explique Laurent Ribat, responsable de la formation au lycée d'Occitanie à Toulouse, mais avec une forte alternance entreprise-lycée. Les étudiants viennent en général du bac professionnel ou technologique mais on peut y accéder avec des équivalences."

Le lycée toulousain en propose plusieurs, dont une pour devenir chef de rang. "Il n'y a que 12 places, précise Laurent Ribat. L'étudiant doit montrer une réelle motivation pour le service. Il ne souhaite pas forcément poursuivre en BTS et veut entrer rapidement sur le marché du travail. Il peut prétendre à tous styles de restauration. Nous travaillons essentiellement avec de grands groupes." Des accords ont notamment été signés avec AccorHotels.


"L'évolution est rapide"

Après une FPE, Pierre Dechelotte est aujourd'hui directeur de restauration à l'hôtel Pullman à Toulouse. "À la fin de la formation, on doit être capable de gérer un rang, l'évolution est rapide. Quand on est en alternance, on doit travailler en priorité le contact client, ne pas avoir peur de poser des questions." Salomé Vagner terminera sa formation dans quelques mois. "J'aimerais devenir maître d'hôtel, travailler dans de grands restaurants. J'ai beaucoup appris en quelques mois". Elle envisage de suivre une mention complémentaire sommellerie.

Le recrutement est en cours pour la rentrée 2016, sur dossier et lettre de motivation. L'âge maximum est de 26 ans.


Dorisse Pradal
Journal & Magazine
N° 3791 -
03 février 2023
SOS Experts
Une question > Une réponse
Vins au restaurant
par Paul Brunet
Services