Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

Le baccalauréat technologique en ligne de mire au congrès de l'Anephot

Formation - Écoles - lundi 2 décembre 2013 15:30
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Montauban (82) Vendredi 29 novembre, les inspecteurs généraux de l'Éducation nationale ont une nouvelle fois été fidèles au congrès de l'Association nationale des écoles privées de l'hôtellerie et de tourisme. Retour sur les réformes des diplômes avec Michel Lugnier.



De gauche à droite : Joseph Le Gal, président de l'Anephot, et les inspecteurs généraux de l'Éducation nationale Michel Lugnier (hôtellerie-restauration) et Alain Henriet (tourisme).
De gauche à droite : Joseph Le Gal, président de l'Anephot, et les inspecteurs généraux de l'Éducation nationale Michel Lugnier (hôtellerie-restauration) et Alain Henriet (tourisme).

Du 27 au 29 novembre, une cinquantaine de chefs d'établissements et de chefs de travaux ont assisté au congrès annuel de l'Association nationale des écoles privées d'hôtellerie et de tourisme, qui s'est tenu au lycée Pierre-Marie Théas de Montauban (82). Le vendredi, la visite des inspecteurs généraux de l'Éducation nationale, Michel Lugnier, en charge de l'hôtellerie-restauration, et Alain Henriet, en charge du tourisme, était attendue. La réforme du baccalauréat professionnel - entrée en application à la rentrée 2011 -, la rénovation de la série technologique - engagée à la rentrée 2012, pour une mise en oeuvre "à l'horizon 2015" selon le ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon -, ou encore la refonte des BP cuisinier et restaurant s'inscrivent dans "la perspective d'un projet plus global visant à rendre lisibles et complémentaires les multiples certifications et spécialités du secteur de l'hôtellerie-restauration", rappelle Michel Lugnier.

Concernant plus particulièrement la série technologique hôtellerie, celle-ci repose sur une organisation pédagogique articulée autour d'un projet réparti sur les trois années. Elle se fonde notamment sur la complémentarité entre : un enseignement général destiné à apporter les bases culturelles et scientifiques conformes aux objectifs communs du lycée, mais adaptés à l'appréhension des enjeux qui entourent les caractéristiques de ce secteur d'activité ; un enseignement économique, juridique et de gestion et un enseignement technologique polyvalent (cuisine, restaurant, hébergement) qui la distingue clairement des deux baccalauréats professionnels, conçus en priorité pour une insertion professionnelle. "La série technologique s'inscrit, quant à elle, dans la perspective de construire un parcours conduisant aux BTS du secteur, voire au-delà", précise Michel Lugnier.

Effort de clarification

Actuellement, près de 1 200 élèves issus de la voie générale sont inscrits dans une classe de mise à niveau. Celle-ci "n'est pas remise en cause" avec le projet de rénovation de la série technologique. Néanmoins, la part des jeunes issus de l'enseignement technologique en BTS hôtellerie-restauration est, au niveau national, équivalente à celle des jeunes issus de la voie générale. L'effort de clarification concernant "les différents parcours proposés aux jeunes est donc rendu d'autant plus nécessaire que la création des deux baccalauréats professionnels, en offrant aux jeunes et aux familles une meilleure lisibilité pose, en des termes nouveaux, la question de l'accès au lycée mais aussi celle de la poursuite d'études dans l'enseignement supérieur". Par ailleurs, "il n'y a pas de volonté de mettre à mal, à l'échelle nationale, les mentions complémentaires", insiste Michel Lugnier.

Toujours actif dans son combat contre la mucoviscidose, l'Anephot a organisé un dîner caritatif pendant son congrès, parrainé par Yves Duteil. 2 000 € ont été récoltés par les 50 membres participants. En 2014, l'association fêtera son trentième anniversaire, du 26 au 28 novembre, au lycée Saint-Louis de Montargis (45).

Hélène Binet

Composition du nouveau conseil d'administration de l'Anephot

Président : Joseph Le Gal (lycée Sainte-Anne, Saint-Nazaire - 44)

Vice-président : Muriel Belloir (lycée Jehanne de France, Lyon - 69)

Secrétaire : Olivier Chauvin (Groupe scolaire Saint Louis, Montargis - 45)

Trésorier : Jacky Ribeyre (lycée Sacré Coeur, Saint-Chély-d'Apcher - 48)

Membres : Daniel Arnou (lycée Notre-Dame du Roc, La Roche-sur-Yon - 85) ; Florence Prunier (lycée Portes de Chartreuse à Voreppe - 38) ; Esther Milland (lycée polyvalent Renouveau, Saint-Genest-Lerp - 42) ; Philippe Besin (lycée Notre-Dame de la Providence, Orchies - 59) ; Geneviève Liaume (lycée Notre-Dame de Nazareth, Douvres-la-Délivrande - 14)

Élu par ses pairs : Pascal Behier (lycée Notre-Dame de Nazareth, Douvres-la-Délivrande - 14) représente les chefs de travaux au conseil d'administration