Actualités
Accueil > Actualités > Formation - Écoles

La qualité de la formation au centre de la signature d'une charte entre le Fafih et la région Basse-Normandie

Formation - Écoles - mardi 12 juin 2012 15:42
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :


C'est au CFA de Caen qu'a eu lieu la signature 'attendue' par la profession entre le Fafih et la région Basse Normandie de la Charte Qualité, Emploi, formation. Celle-ci a pour objectif « de favoriser les complémentarités entre la politique régionale de formation et la politique du secteur. Les signataires souhaitent ainsi renforcer la concertation sur l'évolution de la carte régionale des formations ». Une mutualisation des moyens qui s'articule autour de quatre thèmes :  Métier/qualification, Accueil, information et orientation, Coordination des dispositifs de formation, Accompagnement des personnes et des territoires. « Ce ne sont pas des paroles en l'air que nous avons mis à plat dans ce texte, mais une volonté d'être actifs, ensemble, sur le terrain » commente Roger Bellier, vice président  de la Commission régionale paritaire de l'emploi et la formation de la Basse-Normandie. «Nous sommes des métiers de services qui offrons de vrais tremplins aux jeunes. La Basse-Normandie, ce sont plus de 4 600 entreprises. Il n'y pas de chômage dans l'hôtellerie et la restauration et nous sommes un secteur qui aujourd'hui peut montrer l'exemple socialement ». Egalement ratifié par Yanic Soubien vice-président de la région Basse-Normandie et par Freddy Mambour, président de la CRPEF Basse-Normandie, cette signature a été suivie de la remise de la dotation du Fafih aux CFA de la région (ICEP, FIM,  CMFAO et 3IFA). Cette dotation, accordée par les partenaires sociaux, s'élève à plus de 163 249 euros. Le montant des dotations varie. Il vient récompenser des « projets innovants pour les apprentis ». En 2011, indique le Fafih, « notre organisme paritaire a investi 2,1 millions d'euros pour financer la formation de 3 600 salariés bas-normands. Pour la période scolaire 2010/2011, la formation initiale en hôtellerie et restauration représentait 1 500 scolaires et 700 contrats de professionnalisation ».
Sylvie Soubes

Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gestion des équipes et du service en CHR
par André Picca
Services
  Articles les plus lus