×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Fonds de commerce

Emmanuel Aubrée : un marché hôtelier résilient dans le Grand-Ouest

Fonds de commerce - lundi 4 avril 2022 13:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Pour le responsable régional Grand-Ouest chez Christie & Co, le marché de l'investissement en hôtellerie fait preuve de résilience et les acquisitions murs et fonds sont plébiscitées. Entretien.



L'Hôtellerie Restauration : Quelle est votre zone d’intervention ?

Emmanuel Aubrée : Notre bureau basé à Rennes couvre la Bretagne, la Normandie, les Pays de la Loire, la région Centre-Val de Loire et une partie de la Nouvelle-Aquitaine.

 

Comment avez-vous ressenti l’effet de la crise sur l’activité hôtelière dans votre zone d’intervention ?

La crise a fortement impacté à la baisse les résultats de l’ensemble des hôtels du Grand-Ouest en 2020 et 2021, mais les aides de l’État, notamment les prêts garantis par l'État (PGE) et le chômage partiel, ont aidé les entreprises à garder le cap. La plupart de nos clients ont fait appel au PGE sans forcément les utiliser, et ont rouvert leurs hôtels dès que la situation l’a permis en optimisant l’exploitation, avec parfois des fermetures le week-end. La reprise a néanmoins été différente selon les villes et les régions. Les zones urbaines - Rouen, Orléans, Nantes, Rennes, Tours… - semblent, avoir plus souffert faute de clientèle étrangère, et ce au détriment l’hôtellerie de périphérie en 2020 et 2021. On note en revanche de bons chiffres de reprises sur certaines zone de la côte atlantique.

 

Quelles sont les tendances en matière d’investissement hôtelier ?

Le marché de l’investissement en hôtellerie a été assez résilient sur cette période de crise avec certes un fort ralentissement à l’annonce du premier confinement, mais la reprise s’est faite sur le deuxième semestre 2020 avec un glissement de certains dossiers sur 2021. L’intérêt des investisseurs est resté fort pour l’hôtellerie mais surtout sur des acquisitions en murs et fonds de commerce. La préférence pour l’hôtel-bureau bien situé est toujours là, mais on note un aussi un fort intérêt - même de la part des fonds d’investissement - pour l’hôtellerie de bord de mer. Les segments les plus recherchés sont le 3 et le 4 étoiles mais nous avons aussi des clients orientés sur l’économique 2 étoiles. 

 

La crise sanitaire a-t-elle accentué la tendance à vouloir acquérir murs et fonds ? 

Oui, notamment en raison de la gestion et du paiement des baux pendant la crise qui a montré la limite de ne pas être propriétaire de ses murs. Les banques ont également levé le pied sur les financements en demandant des apports plus élevés en cas de reprise de fonds de commerce seuls.

 

Mûrir son projet de reprise ou d’acquisition avec un avocat est-il indispensable ? 

Absolument, il est essentiel de se faire accompagner, bien en amont d’entamer le processus de vente ou d’acquisition. C’est une des raisons pour lesquelles il est préférable de se faire accompagner, en complément d’un avocat fiscaliste, par un professionnel de la transaction qui saura vous alerter sur certains aspects juridiques et techniques à considérer avant d’entamer le processus de vente, sachant que la meilleure stratégie - en termes de montage juridique - en fonction des priorités (transmission familiale, constitution ou diversification de patrimoine…), doit s’apprécier au cas par cas.

 

Quels sont les projets hôteliers dans votre secteur ? 

Ils sont nombreux et il s’agit essentiellement des constructions d’hôtels, preuve que le secteur est dynamique. De nouvelles enseignes françaises - Mama Shelter, Tribe, Greet - mais aussi internationales - Hilton au Havre et Tours, Hyatt et Radisson à Rouen, Voco à Nantes, Marriott à Rennes... - cherchent à s’implanter et les nouvelles tendances font leur apparition en province. Certaines places comme Rouen, Rennes et Brest devrait connaître une forte croissance de leur capacité hôtelière avec l’arrivée de nouveaux concepts. Cela confirme l’appétence des investisseurs pour le marché hôtelier et sa résilience.

 

#Investissement #GrandOuest #Acquisition


Tiphaine Beausseron
Journal & Magazine
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce : création, achat, reprise et vente
par Maître Sophie Petroussenko
Services