Actualités
Accueil > Actualités > Fonds de commerce

Retour d'expérience : "Nous avons repris un hôtel au coeur du parc national des calanques"

Fonds de commerce - mardi 11 août 2020 16:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Cassis (13) Arnaud Payet et Cédric Montech ont repris l'hôtel du Joli Bois en plein confinement. L'établissement est l'unique hôtel situé dans le parc national des Calanques, côté Cassis.



À la frontière de Cassis et Marseille, sur la route de la Gineste, l'hôtel du Joli Bois est le seul situé dans le parc national des Calanques, côté Cassis. Pour Cédric Montech, la reprise de cet établissement est une reconversion professionnelle totale. “Mon poste devenait de plus en plus administratif avec de moins en moins d’interactions sur le terrain”, explique cet ancien directeur financier dans le secteur associatif et médico-social. Avec son mari, Arnaud Payet, il a donc sérieusement réfléchi à se réorienter. C’est presque naturellement que le souhait d’une reconversion professionnelle s’est mué en projet de vie et que la reprise d’un hôtel s’est imposée comme la bonne voie. Arnaud Payet est en effet un professionnel de l’hôtellerie depuis de nombreuses années. Diplômé d’un CAP-BEP-bac pro hôtellerie-restauration, Arnaud Payet a fait toute sa carrière dans les CHR, en France et à l’étranger. Il a occupé divers postes, de majordome pour de riches personnalités à directeur F&B en passant par directeur de banquets. Son dernier poste, toujours actuel : directeur de l’hôtel Résidence du Vieux-Port, à Marseille, et de son restaurant, Le Relais 50. “J’ai toujours travaillé dans l’hôtellerie-restauration indépendante car pour moi, c’est important de pouvoir laisser une empreinte”, confie Arnaud Payet, qui se qualifie lui-même de “couteau suisse”, pour souligner sa polyvalence, sa capacité d’adaptation et sa flexibilité.

 

“Un potentiel de développement dans le respect de l’environnement”

Si les deux entrepreneurs ont le sens de l’accueil et du détail indispensable à tous les gérants d’établissements hôteliers, les compétences managériales et marketing spécifiques au secteur CHR d’Arnaud Payet complètent parfaitement celles de Cédric Montech, professionnel aguerri de la gestion et de la finance. Cet aspect a d’ailleurs contribué à séduire la branche locale de Société générale et de Bpifrance pour le financement de cette cession. La reprise, qui a impliqué la création d’une holding en complément d’une cession de parts sociales, a été financée respectivement à hauteur de deux tiers entre la Société générale locale et un tiers pour Bpifrance. Mais ce n’était pas gagné d’avance explique Francis Sodano, le conseiller Michel Simond qui a accompagné les repreneurs dans le processus de cession : “Avec seulement 15 % d’apport, le projet avait peu de chances de trouver un financement. Mais Cédric et Arnaud ont su démontrer, auprès des banques et des acteurs locaux incontournables tels que la mairie de Cassis et la direction du parc national des Calanques, que ce lieu avait un vrai potentiel de développement dans le respect de l’environnement naturel exceptionnel au sein duquel il se situe”, poursuit le spécialiste de la transaction de fonds de commerce.

 

“Un emplacement exceptionnellement rare”

L’hôtel du Joli Bois tournait correctement même s’il avait gardé son style années 1970. “Nous avons estimé qu’être situé au cœur du parc national des Calanques, autrement dit dans un environnement naturel qualifié de patrimoine paysager protégé, était un véritable atout car ceci rend l’emplacement exceptionnellement rare”, détaille Arnaud Payet. Un atout mais aussi une contrainte, car les travaux sont évidemment sujets à approbation administrative. Certaines améliorations ont toutefois pu être entreprises sans difficulté, comme la création d’un terrain de pétanque, la mise en valeur de la végétation méditerranéenne extérieure, la création de salons de jardin extérieurs en bois, l’installation de la climatisation, la rénovation du hall de réception et la création d'une chambre supplémentaire. “La superficie des chambres nous empêche d’obtenir plus de 2 étoiles, mais cela ne nous empêchera pas de fournir un service 4 étoiles”, souligne Arnaud Payet. 

#JoliBois #Reprise #Achat #Cassis


Tiphaine Beausseron
Journal & Magazine
Services