×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Fonds de commerce

Focus sur le marché hôtelier de Lyon avec Christie & Co

Fonds de commerce - mardi 22 mai 2018 10:21
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

69 - Rhône Les performances dans la capitale des Gaules sont sur une bonne dynamique générale, avec notamment une montée en gamme de l'offre, selon Gwendal Le Métour, responsable du bureau de Lyon de l'entreprise spécialiste des transactions hôtelières.



Gwendal Le Métour : 'On remarque une montée en gamme de l'offre avec l'ouverture récente de plusieurs hôtels 4 étoiles.'
Gwendal Le Métour : 'On remarque une montée en gamme de l'offre avec l'ouverture récente de plusieurs hôtels 4 étoiles.'

L'Hôtellerie Restauration : Comment se porte le marché hôtelier à Lyon ?

Gwendal Le Métour : Avec un taux d'occupation proche de 70 %, un prix moyen de 82 € et un RevPAR de 56 € en 2017, les performances hôtelières à Lyon sont sur une bonne dynamique générale. Sans compter que ces chiffres sont globaux et que lorsqu'on se focalise sur l'hyper-centre, le taux d'occupation frôle les 75 % et le prix moyen grimpe à 112 €.
 
Quels sont les quartiers de l'hyper-centre particulièrement appréciés des hôteliers ?

On peut relever, à l'est, les IIIe et VIe arrondissements autour de la Part-Dieu - l'un des plus grands centres d'affaires européens -, qui regroupe de nombreuses infrastructures commerciales ou de bureaux telles que la tour Oxygène, la InCity et bien entendu la tour Crayon, qui abrite à partir du 32e étage, le Radisson Blu fraîchement rénové. À noter également, la Presqu'île, et en particulier, le quartier Confluence, situé au sud, qui a été particulièrement bien revalorisé grâce à sa transformation. Entre les résidences hôtelières Odalys, Quality Suites et des hôtels Novotel et Mob, c'est environ 400 chambres supplémentaires qui ont été créées. Et cet espace n'est pas encore saturé.

Quelle est la tendance en termes de produit hôtelier ?

L'hôtel-bureau n'est plus le produit phare. On le voit avec le développement des hôtels lifestyle qui cherchent au contraire à s'ouvrir sur la ville et à créer et rendre attractives les parties communes - restaurants, bars, salle de réunion, boutiques - pour que les clients, de l'hôtel ou non, aient envie d'y venir et d'y passer du temps aussi bien pour travailler que pour se relaxer. Mama Shelter a été clairement l'initiateur de cette tendance. Les hôtels Okko et Mob en sont aussi de beaux exemples. Mais d'autres marques, par exemple le Novotel Confluence ou même le Mercure Genas, cherchent aussi à appliquer le concept à leur produit.

Comment ressentez-vous le marché hôtelier actuellement à Lyon ?

On remarque une montée en gamme de l'offre avec l'ouverture récente de plusieurs hôtels 4 étoiles : Okko, Mob Confluence ou l'hôtel Fourvière et de la luxueuse Villa Maïa, classée 5 étoiles. De belles rénovations sont également à signaler : Radisson, Marriott, Mercure Beaux-Arts, Silky, Citadines Presqu'île... Enfin, l'ouverture prochaine de l'Intercontinental 5 étoiles, avec 143 chambres prévue pour 2019. Mais le segment économique n'est pas en reste. On peut signaler à cet égard le déploiement de B&B qui a ouvert cinq établissements en quatre ans. Son dernier-né, le B&B Berthelot, vient d'ouvrir.


Tiphaine Beausseron
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Droit et réglementation en CHR
par Pascale Carbillet
Services