×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Équipements et nouvelles technologies

Manoa : la machine qui scanne le pass sanitaire toute seule

Équipements et nouvelles technologies - mercredi 11 août 2021 11:23
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Paris (75) Pas besoin de personne dédiée pour vérifier les pass sanitaires. Manoa fait tout le travail. Inventée par Roland Danino, PDG de Doovision, cette machine s'est déjà vendue à quelque 350 exemplaires.



"Nous l’avons développée en huit mois. Et, suite aux récentes annonces du gouvernement, il nous a fallu quelques jours et quelques nuits pour y ajouter une caméra qui capte les QR codes." Roland Danino ne revient pas encore du succès de sa machine, baptisée Manoa. Le PDG de la société Doovision, basée à Torcy (Seine-et-Marne), l’a pensée, conçue et développée dès le début de la crise sanitaire. Depuis, "les commandes ne s’arrêtent pas ", dit-il. Des restaurants aux hôtels, en passant par les salles de sport, centres commerciaux, mairies, écoles ou encore hôpitaux, le Manoa a la cote. Intégralement fabriquée à Torcy - sauf l'écran -, la machine s’apparente à un boitier posé sur un pied, qui permet de désinfecter les mains, télécommandes ou autres téléphones portables, grâce à un rayonnement d’ultraviolets : des UV-C, qui ne pénètrent pas la peau. On glisse les mains ou l’objet et en 3 secondes chrono, adieu toute trace de contamination. Une efficacité que Roland Danino a fait valider par des bureaux de certification – type Veritas – et même par un laboratoire spécialisé en virologie. Mais le Manoa permet aussi de prendre la température de son utilisateur et, depuis peu, de lire les QR codes.

Une machine qui s’achète ou se loue

"Manoa évite d’avoir une personne dédiée à la vérification du pass sanitaire, ce qui peut également éviter les incompréhensions ou autres conflits", souligne le patron de Doovision. Si bien que depuis octobre 2020, quelque 350 exemplaires de la machine se sont déjà écoulés. Une machine vendue entre 2 500 et 4 000 euros, selon le modèle. Mais, pour ne pas grever une trésorerie, le Manoa peut aussi se louer, à raison de 160 euros par mois.

#Covid19 #Manoa 

 


Anne Eveillard
Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Fonds de commerce en fiches pratiques
par Tiphaine Beausseron
Services