×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Équipements et nouvelles technologies

Comment chauffer une terrasse

Équipements et nouvelles technologies - vendredi 19 janvier 2018 11:52
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Le type de chauffage employé va principalement dépendre de si l'espace est ouvert ou fermé.



► Terrasse fermée

Si la terrasse est conçue comme une salle supplémentaire, totalement fermée, elle répondra aux mêmes règles que celles qui gèrent l'établissement : règles d'hygiène et d'accessibilité, interdiction de fumer... Si elle se trouve sur le domaine public, la terrasse devra être rapidement démontable, et les installations de chauffage également. Des solutions classiques peuvent être envisagées :

- radiateurs dépendant du chauffage central du restaurant ;

- chauffage électrique à convecteur ou avec une climatisation réversible ;

- plancher ou plafond chauffant avec, pour l'été, une possibilité de refroidissement par eau glacée ;

- vitrage chauffant.

Si le toit de la terrasse est fixe vous pouvez éventuellement prévoir la pose de panneaux solaires.

► Terrasse ouverte ou contre-terrasse

Les moyens de chauffage envisageables vont dépendre de la réglementation communale où se situe votre établissement.

• Chauffage électrique

Des modèles de chauffage électrique existent en plusieurs formes (suivant les autorisations municipales) : à fixation murale ou suspendue, modèles sur pied, radiateurs mobiles… pour un chauffage :

- soufflant à air chaud ou froid pour l'été ;

- rayonnant à infrarouge de 1600 à 2800 W ;

- rayonnant infrarouge vitrocéramique de 1 600 à 3 200 W ;

- voire de 600 à 3200 W. sans lumière visible, avec un modèle design proposé par un spécialiste du secteur.

Chauffage au gaz

S'il est autorisé par la commune, c'est un système de chauffage extérieur puissant. Une fois allumé, il fonctionne de manière autonome et produira de la chaleur qui traverse l'air pour chauffer les corps et objets, offrant ains une chaleur agréable. Il est obligatoire de l'utiliser dans un endroit bien ventilé en raison de son rejet de CO2. Dans cette gamme, vous pourrez ainsi trouver, par exemple, un parasol chauffant esthétique de forme pyramidale avec une protection en verre pour la flamme, ou un parasol avec le corps de chauffe en hauteur. Cet équipement peut être placé sur roulettes pour un déplacement facilité.

Les restaurateurs qui envisagent d'utiliser des foyers à l'éthanol, des  s mobiles au fuel ou encore des braséros chauffés au bois, doivent s'informer auprès de la commission de sécurité incendie de leur secteur et effectuer une déclaration à leur compagnie d'assurance.

► Que dit la législation

En premier lieu, vous devez vous conformer à la réglementation municipale concernant les terrasses se situant sur le domaine public.

Pour le gaz

Les bouteilles de gaz butane peuvent être utilisées et stockées indifféremment à l'extérieur ou à l'intérieur. En revanche, les bouteilles de gaz propane doivent être impérativement stockées et utilisées à l'extérieur de l'établissement. Le local où sont stockées les bouteilles de gaz doit disposer d'une ventilation basse (30 cm du sol) et haute (1 m 80). Le stockage en cave ou en sous-sol interdit.

Vous devrez suivre le règlement de sécurité qui comprend :

- le chapitre VI du titre 1 du livre 11 traite des installations au gaz et aux hydrocarbures liquéfiés, ERP du premier groupe, dans les articles GZ ;

- les articles GZ du règlement de sécurité ont été complétés et modifiés en dernier lieu par l'arrêté du 23 janvier 2004 ;

- l'arrêté du 23 mars 1965 portant approbation du règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP).

• Pour l'électricité 

Les installations électriques doivent répondre à la norme NF C15-100 2002 et 2005, avec une protection des appareils IP 45. C'est la norme officielle régissant la sécurité relative aux installations électriques basse tension. Une attention et une protection toute particulière devront être apportées aux câbles au sol ou aériens alimentant votre terrasse.


Jean-Gabriel du Jaiflin
Journal & Magazine
N° 3756 -
01 octobre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Communication digitale : web, mobile et réseaux
par Vanessa Guerrier-Buisine
Services