×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Emploi

Zoom sur la VAE

Emploi - mercredi 9 septembre 2015 10:55
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :

Obtenir un diplôme sans passer par la case formation, c'est possible avec la Validation des acquis de l'expérience (VAE). Explications.



Jacqueline Rageot est responsable de l'antenne VAE de Paris. Chaque année, elle accompagne les candidats dans leur démarche via des entretiens individuels gratuits et personnalisés.
Jacqueline Rageot est responsable de l'antenne VAE de Paris. Chaque année, elle accompagne les candidats dans leur démarche via des entretiens individuels gratuits et personnalisés.

"Quand le poste de mon supérieur s'est retrouvé vacant, on m'a préféré un diplômé bac + 5 venu de l'extérieur, alors que j'officiais ici depuis quatre ans." L'aigreur de Maïa, 29 ans, réceptionniste dans un hôtel du Sud de la France, va néanmoins la pousser à aller de l'avant : "Comme j'avais arrêté mes études assez jeune, je ne me suis pas toujours sentie légitime en poste. Je me suis donc tournée vers la validation des acquis de l'expérience [VAE], qui m'a permis de faire reconnaître les compétences que j'avais acquises sur le terrain par un diplôme. Et ce, sans avoir à suivre de cours."

Transformer l'expérience en diplôme, sans passer par une formation, c'est précisément le principe de la VAE. Seule condition : justifier d'une expérience d'au moins trois ans dans le domaine du diplôme visé. En France, environ 55 000 candidats présentent chaque année une demande de validation de leurs acquis. Si la majorité est âgée de 30 à 44 ans, le public est composé à 51 % de salariés et à 45 % de demandeurs d'emplois, les 4 % restants étant constitués de retraités, bénévoles et personnes au foyer*. Côté motivations, ce sont souvent les mêmes qui reviennent : "Il s'agit généralement d'un besoin d'être reconnu au sein de l'entreprise, analyse Jacqueline Rageot, responsable de l'antenne VAE de Paris. Cette démarche peut aussi être le fruit d'une opportunité d'embauche ou d'une nécessité pour accéder à un concours ou reprendre ses études."

 

Identifier le diplôme visé

Mais démontrer que le diplôme visé correspond bien à son profil ne relève pas d'une promenade de santé. La première étape consiste à bien se renseigner auprès des points-relais conseil, répartis un peu partout dans l'Hexagone. Ces structures permettent de défricher le terrain. "C'est l'occasion de s'informer sur la démarche, les certificateurs et les modes de financement en fonction de son statut, ajoute Jacqueline Rageot, qui propose des entretiens individuels gratuits pour y voir plus clair. Après avoir fait le point sur ses compétences, il faudra identifier le diplôme correspondant à son projet d'avenir."

Deuxième étape : prendre contact avec le certificateur, qui se charge d'examiner la demande de diplôme. Si celle-ci est recevable, alors vient l'étape cruciale de la constitution du dossier écrit. Seront ainsi prises en compte les expériences professionnelles, mais aussi bénévoles. "Bien que facultatif, l'accompagnement est ici fortement recommandé", conclut la responsable de l'antenne parisienne, dont l'entité sera présente au salon LHR emploi le 24 septembre prochain. La démarche VAE se conclura enfin par un entretien oral avec un jury. Et si tout va bien, le diplôme sera délivré.

 

* Source : antennes VAE franciliennes

Mylène Sacksick

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Gouvernantes et service hôtelier
par Corinne Veyssière
Services