Actualités
Accueil > Actualités > Conjoncture

Un automne difficile pour l'hôtellerie française - Baromètre In Extenso

Conjoncture - jeudi 12 décembre 2019 15:05
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question / Ajouter un commentaire Partager :

Les performances hôtelières sont en baisse, malgré un début d'arrière-saison qui s'annonçait prometteur. L'ensemble des catégories d'hôtels voient leur taux d'occupation et leur prix moyen chuter, une tendance particulièrement marquée à Paris et en Île-de-France.



Après une rentrée prometteuse, les chiffres du mois d’octobre révèlent un ralentissement de l’activité hôtelière en France, en régions mais surtout à Paris, d'après la dernière étude In Extenso. L’ensemble des segments affiche en effet une baisse du taux d’occupation et du prix moyen, entraînant ainsi une chute de 3 % du chiffre d’affaires hébergement. En données cumulées, les performances des hôteliers français restent positives, avec un chiffre d’affaires hébergement progressant de 1,8 %. “Pour le second mois consécutif, les régions restent le moteur de croissance en matière de performance hotellière. En revanche, Paris fait grise mine, car malgré la baisse des prix moyens, le taux de fréquentation continue de reculer. En données cumulées, et en comparaison avec les capitales européennes, Paris fait figure de mauvais élève avec un repli de 0,8 % du chiffre d’affaires hébergement moyen”, précise Olivier Petit, associé chez In Extenso tourisme, culture et hôtellerie.

 

Les tendances sont dans le rouge en Île-de-France

La tendance baissière s’est poursuivie en octobre dans la capitale. Avec l’absence d’événements tels que le salon de l’Automobile ou le Sial, la fréquentation a reculé de 3 %, malgré une baisse de 7,1 % des prix moyens par rapport à 2018. Les catégories supérieures sont les plus impactées par ces baisses. Les hôtels de luxe et les palaces enregistrent un repli de 12,1 % de leurs chiffres d’affaires, tandis que le haut de gamme recule de 11,8 %. Le reste de l’Île-de-France n’est pas épargné, puisque le chiffre d’affaires hébergement moyen est en baisse de 9,5 % pour l’hôtellerie milieu de gamme, de 11,9 % pour l’économique, et 8,8 % pour le super économique.

En données cumulées à fin octobre, les prix moyens ne suffisent plus à compenser la perte d’occupation, et la capitale enregistre un repli de près de 1 % de son chiffre d’affaires hébergement, exception faite de l’hôtellerie milieu de gamme et super économique.

 

Les régions, un moteur de croissance pour le secteur

Les régions (hors Côte d’Azur) affichent un taux d’occupation et un prix moyen globalement stables, voire en hausse. Malgré des niveaux de performances largement inférieurs à ceux de la région parisienne, les régions enregistrent un chiffre d’affaires hébergement moyen positif de 0,5 % par rapport à 2018. Cependant, les résultats sont largement hétérogènes d’une agglomération à l’autre, et, au sein d’une même agglomération, d’une catégorie à l’autre. Ainsi, l’hôtellerie de luxe et haut de gamme montpelliéraine a engrangé 7,8 % de chiffre d’affaires, alors que le segment milieu de gamme est en recul de 0,2 %. À l’inverse, cette même catégorie enregistre une hausse de 23,1 % au Havre. Le constat est le même en données cumulées, néanmoins certaines métropoles se distinguent en affichant de belles progressions sur l’ensemble des catégories, comme Lyon par exemple.

Pour la Côte d’Azur, le chiffre d’affaires hébergement moyen est en recul de 1,9 % en octobre, en comparaison avec 2018. En données cumulées à la fin du mois d’octobre, la Côte d’Azur maintient un chiffre d’affaires positif de 2,8 %, avec un taux d’occupation en hausse de 1,6 % par rapport à 2018.

#Deloitte #InExtenso #PerformancesHotelieres



Données mensuelles octobre
  TO   RMC   RevPAR  
  2019 Var/n-1 2019 Var/n-1 2019 Var/n-1
Luxe et haut de gamme  71 %  - 2 %  203 €  - 3 %  145 €  - 5 %
Milieu de gamme  70,5 %  - 1 %  107 €  - 2 %  76 €  - 3 %
Économique  68 %  0 %  65 €  - 2,5 %  44 €  - 2,5 %
Super économique  69 %  - 1 %  49 €  0 %  34 €  - 1,5 %

RevPAR= revenu moyen par chambre disponible • TO = taux d’occupation • RMC = recette moyenne par chambre louée

www.inextenso-tch.fr
Journal & Magazine
Services