Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 18 septembre 2008
CONJONCTURE

BAROMÈTRE DELOITTE & ASSOCIÉS - JUILLET 2008

L'HÔTELLERIE FRANÇAISE MAINTIENT LE CAP

Selon le baromètre Deloitte & Associés, le chiffre d'affaires hébergement des hôtels parisiens et de province est toujours orienté à la hausse au mois de juillet 2008, avec, en tête, les 4 étoiles supérieur azuréens qui affichent + 8,8 % de progression.

Malgré la conjoncture défavorable tant en France et qu'à l'étranger, l'hôtellerie française résiste. Le mois de juillet 2008 ne fait pas exception à cette tendance. Certes, le taux d'occupation des hôtels parisiens et de province tend à stagner, mais il demeure plutôt bon, avec 80 % dans la capitale et entre 64 et 69,2 % en province. Seul bémol : l'hôtellerie 3 étoiles supérieur parisienne qui enregistre un recul de 5,5 %, mais avec un taux d'occupation moyen de 79,9 %.
Quant aux prix moyens, ils continuent de progresser à Paris comme en province. Toutes les catégories d'hôtels voient leur recette moyenne chambre (RMC) en hausse : + 4,9 % (275 E) pour le haut de gamme parisien, + 8,5 % pour les 3 étoiles supérieur de la capitale à 131 E, et respectivement + 6,2 et + 4,0 % pour les 3 et 2 étoiles de province (27 et 59 E). Seule exception : les 4 étoiles provinciaux qui affichent un petit + 0,3 % à 173 E.
La quasi-totalité des hôtels de la capitale et de province, toutes catégories confondues, continue de voir son chiffre d'affaires hébergement augmenter : le haut de gamme parisien affiche un revenu par chambre disponible (RevPAR) de 4,0 % à 220 E ; les 2 étoiles de la Ville lumière, 7,1 % à 56 E ; et + 6,2 % pour les 3 étoiles de province à 58 E. Seuls les 4 étoiles de province sont en léger recul (- 0,9 %) à 110 E.

- 5,2 % d'occupation pour le haut de gamme azuréen
Sur la Côte d'Azur, la fréquentation baisse très nettement (respectivement - 8,7 %, - 3,1 % et - 3,5 % pour les unités 4 étoiles supérieur, standard et de charme), sauf pour les 2 étoiles, qui affichent une petite hausse de 0,6 %. L'hôtellerie milieu de gamme maintient les très bons niveaux d'activités qu'elle avait enregistrés l'année dernière avec un taux d'occupation supérieur à 84 % pour les 2 et 3 étoiles.
Concernant la RMC, toutes les catégories de la Côte d'Azur affichent une belle croissance du prix moyen (pas en dessous de 6,0 %). Ce sont les établissements les plus luxueux qui voient leur revenu par chambre disponible s'envoler avec une progression de 19,2 % à 484 E par rapport à la même période de l'année précédente. Et les RevPAR sont aussi au vert avec
+ 8,8 % pour les 4 étoiles supérieur à 366 E. zzz20h

deloitte.fr

Complément d'article 099p13

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 3099 Hebdo 18 septembre 2008 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration