Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 14 août 2008

JURIDIQUE

malgré des indicateurs en baisse

Le tourisme au coeur du développement économique

Belle-Île-en-Mer (56) Jeudi 7 août, Hervé Novelli, secrétaire d'État chargé du Tourisme, s'est rendu sur l'île morbihannaise pour rencontrer les professionnels déçus par une fréquentation en demi-teinte et par la non-éligibilité de la citadelle Vauban au patrimoine mondial de l'Unesco.


Hervé Novelli : pour remédier à la baisse du pouvoir d'achat, "la seule solution est l'élévation du niveau de qualité."

Le déplacement d'Hervé Novelli à Belle-Île-en-Mer en pleine saison touristique était l'une des étapes du périple du secrétaire d'État chargé du Commerce, de l'Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme et des Services, le conduisant pendant tout l'été à travers la France. Le choix de Belle-Île est à lui seul exemplaire, le tourisme étant au cÏur du développement économique de l'île. En effet, avec une population qui passe de 5 000 habitants en hiver à plus de 450 000 en été, Belle-Île en tire l'essentiel de ses revenus. Les 17 hôteliers de l'île présents en sont bien conscients, tout en rappelant au ministre que les indicateurs de fréquentation ne sont malheureusement pas toujours au beau fixe, "avec une baisse de 20 % en juin, de 15 % en juillet, un mois d'avril catastrophique et un mois d'août qui ne fait pas encore le plein", comme le soulignait la directrice de l'office du tourisme.

Pourtant le ministre devait rappeler que "dans ce contexte morose où la baisse du pouvoir d'achat entraîne une diminution de la fréquentation touristique pour les Français dans certaines régions, la seule solution est l'élévation du niveau de la qualité". En effet, devait-il souligner, "si les gens ont moins d'argent, il faut proposer une offre de bien meilleure qualité".

Favoriser le partenariat public-privé

S'appuyant sur les propositions lancées au cours des Assises nationales du tourisme des 18 et 19 juin derniers, Hervé Novelli précisait par ailleurs : "L'État s'engagera à aider les initiatives privées dans le domaine du développement économique." À cet effet, les deux réformes en cours, "celle des normes hôtelières ainsi que l'aide à la modernisation de la petite hôtellerie indépendante", viendront en appui des initiatives privées. "Il faut des initiatives privées qui investissent, et les pouvoirs publics les soutiendront", a-t-il ajouté lors de son allocution à la citadelle Vauban. "Le partenariat public-privé est plus que jamais à l'ordre du jour."

Ce message fut reçu 5 sur 5 par certains professionnels du tourisme, notamment les propriétaires de l'Hôtel du Grand Large, dont les projets de modernisation et d'agrandissement se voient aujourd'hui retoqués par une administration stricte, et qui doivent se battre pour faire passer leur projet, face à une loi littorale contraignante et des lobbies écologiques puissants. Un bel exemple, pourtant, d'initiative privée à soutenir, qui va dans le sens de la politique volontariste et de modernisation de l'offre voulue par le ministère du Tourisme. zzz36 zzz16 zzz70
Évelyne de Bast

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 3094 Hebdo 14 août 2008 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration