Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 14 août 2008

CONJONCTURE

baromètre deloitte & associés - juin 2008

De bons résultats semestriels pour l'hôtellerie française

Au terme des six premiers mois de l'année, le secteur hôtelier affiche une nette amélioration de son revenu par chambre disponible par rapport à la même période de l'année précédente.

Selon le baromètre Deloitte & Associés, les gains des recettes hébergement au 1er semestre sont significatifs : ils s'échelonnent de près de 6 % pour les hôtels 2 étoiles de province à 8 % environ pour les unités 3 étoiles parisiennes. Toutefois, si en province cette augmentation s'appuie sur une amélioration du taux d'occupation et du prix moyen, à Paris, les bonnes performances sont exclusivement dues au prix moyen. La croissance de la moyenne des hôtels 4 étoiles parisiens (7,8 %) cache cependant de grandes disparités.
Seuls les établissements 4 étoiles supérieur tirent leur épingle du jeu avec une hausse de 11,7 % du revenu par chambre disponible (RevPAR).

L'hôtellerie milieu de gamme voit son RevPAR progresser et maintient des niveaux de performances excellents avec des taux d'occupation compris entre 87 et 90 %. En province, sur le milieu de gamme, les recettes hébergement sont à la hausse, mais cette croissance s'appuie uniquement sur le prix moyen. L'hôtellerie haut de gamme accuse, elle, une baisse de la demande de 3 %, qui n'est pas compensée par une augmentation de la recette moyenne chambre (RMC).

Bilan positif pour l'ensemble de l'hôtellerie azuréenne

Au terme du 1er semestre 2008, toutes les catégories affichent une croissance du RevPAR par rapport au 1er semestre 2007 : les 2 étoiles avec + 9,6 % suivis par les unités 3 étoiles (+ 6,6 %) et 4 étoiles (5,9 %). En juin, les indicateurs suivent la tendance générale des premiers mois de l'année, avec un sursaut de l'hôtellerie 4 étoiles standard tirée par la progression de sa RMC (11,5 %). Les 2 et 4 étoiles de charme bénéficient depuis le début de l'année d'une hausse de la fréquentation et de la recette moyenne par chambre.
À l'inverse, les 3 étoiles, 4 étoiles standard et supérieur doivent essentiellement leur croissance de chiffre d'affaires à l'augmentation de la RMC.
Le bilan du premier semestre est résolument favorable pour l'hôtellerie azuréenne. Les chiffres d'affaires hébergement sont à la hausse dans quasiment toutes les catégories.
zzz70

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 3094 Hebdo 14 août 2008 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration