×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 5 octobre 2006
EN DIRECT DE L'UMIH

NOUVEAU PRÉSIDENT POUR L'UMIH 81

Un des objectifs de Jean-Christophe Carcenac : "Être représentatif" de l'ensemble du Tarn

À 38 ans, Jean-Christophe Carcenac, patron d'un relais routier comprenant bar, tabac, restaurant et hôtel, vient de prendre les rênes de l'Umih Tarn. Première rencontre.


Jean-Christophe Carcenac souhaite : "Une plus grande solidarité interprofessionnelle entre tous les métiers de Bouche."

Issu du sérail, Jean-Christophe Carcenac vient de prendre la tête de l'Umih Tarn. Cet ancien de l'école hôtelière de Mazamet dirige depuis 1989 le bar-tabac-restaurant-hôtel Les Farguettes, établissement familial, situé sur la commune de Sainte-Gemme, non loin d'Albi. Pour ce professionnel nouvelle génération - il a 38 ans -, la défense du secteur passe d'abord par une représentativité du tissu local au sein de son bureau. "L'idée, aujourd'hui, est d'avoir une équipe qui puisse remonter les problèmes du département, qui, on le sait, diffèrent entre le Sud et Nord. Il est malheureusement souvent difficile pour les personnes de concilier activité et vie syndicale. Tout le monde est au taquet au niveau des heures", constate Jean-Christophe Carcenac. Ensuite, le rôle 'préventif' du syndicat lui paraît essentiel. "Prenons le cas des commissions de sécurité. Bien sûr, tout le monde n'est pas au top. Mais la plupart du temps, ce qui est pointé du doigt n'est pas volontaire de la part des gens. Ils ne savent pas, c'est tout. Je crois qu'il est important que ce soit nous qui les mettions en garde et qui leur apportions les solutions possibles."

Du concret
Élu lors du dernier conseil d'administration mi-septembre, le président de l'Umih 81 vient de mettre le pied à l'étrier en organisant la semaine dernière une journée d'information sur le moyen d'obtenir les arriérés de la prime Sarkozy (aide forfaitaire à l'emploi des CHR) dont les demandes devaient être faites avant la date butoir du 30 septembre. "Les gens ont besoin de concret", affirme-t-il à juste titre. Dans les locaux albigeois du syndicat, Patricia, 'cheville ouvrière' de l'Umih 81, accueille, répond au téléphone, déploie conseils et soutiens. "J'ai été 2 ans vice-président, et il est important d'être au plus proche des adhérents. La mission de Patricia, notre secrétaire, est d'autant plus capitale. Le déménagement de nos bureaux pour Albi, il y a 1 an, nous a en fait permis de nous rapprocher de pas mal de gens. Même de ceux qui sont en zone rurale. Pour eux, on est central. Quand ils viennent faire des courses ou des démarches administratives, ils en profitent pour passer. Ça crée un contact", explique encore le patron des Farguettes.
Au sein de son équipe syndicale, deux postes de branche restent à pourvoir : les cafés et les discothèques. "La personne qui va prendre les choses en main va devoir aller sur le terrain et ça prend du temps. Ça fait reculer certains", regrette-t-il, sans désespérer pour autant. Le 81 compte un peu plus de 700 établissements, dont un tiers est affilié Umih. Jean-Christophe Carcenac a du pain sur la planche, d'autant plus qu'il existe une autre structure patronale dans le Tarn. Retrousser ses manches ne fait pas peur à cet enfant du pays, natif de Carmaux, à quelques kilomètres de Sainte-Gemme. "À Carmaux, note-t-il, nous avons perdu 5 licences en 5 ans." Pour maintenir l'affaire la tête hors de l'eau et garantir l'emploi de 4 salariés, le relais routier Les Farguettes ferme désormais le samedi et le dimanche. "Les 35 heures nous ont obligés à réduire l'activité. Ce n'est pas bon, car tout le monde y perd, y compris les salariés."
La remise en cause de l'activité est aussi une préoccupation du département. Les bars qui n'ont pas la possibilité de s'appuyer sur la restauration tombent comme des mouches. "En ville, les brasseries s'en tirent. Tandis que la restauration gastronomique souffre. Le pouvoir d'achat a baissé. Les consommateurs se tournent vers le snacking pour des raisons de prix", ajoute notre homme qui a subi chez lui la déviation de la nationale. "Dans ce métier, on n'est jamais à l'abri de rien. La création d'une 2 fois 2 voies m'inquiétait parce qu'elle allait modifier les habitudes de ma clientèle. Néanmoins, c'est pas ça le pire. Il fallait que l'établissement puisse être signalé. Or, avec la meilleure volonté des pouvoirs publics du coin, ce n'était pas possible. Tout le monde était d'accord avec moi dans les faits mais les textes disaient autrement. Si j'évoque ça, c'est pour dire qu'il faut absolument que l'administration prenne en considération les spécificités locales. On parle de délocalisation et on en est loin."
Autre combat en vue ? "Je souhaiterais aussi une plus grande solidarité interprofessionnelle entre tous les métiers de bouche", termine Jean-Christophe Carcenac. À Albi, un pas a été franchi. L'Umih Tarn partage ses murs avec les boulangers.
Sylvie Soubes zzz74v

Umih 81
16 bis avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny
81000 Albi
Tél. : 05 63 40 12 14
umih81@wanadoo.fr

Le nouveau bureau

Président : Jean-Christophe Carcenac, Le Relais des Farguettes à Sainte-Gemme
Président d'honneur et trésorier adjoint : Jean-Robert Chelot
Vice-président : Patrick Almeras, Le Relais Mazametain à Mazamet
Secrétaire général : Jean-Louis Regis, La Mouette à Carmaux
Trésorier : Jean-Luc Viala, Les Marronniers à Viterbe
Président des hôtels : Jean-François Rieux, Hostellerie Saint-Antoine à Albi
Président des restaurateurs : Bruno Besson, La Taverne à Castelnau-de-Levis
Président des traiteurs : Michel Gouty, Prestige Traiteurs Gouty à Albi

Sont également membres du bureau :
Thierry Lafond, Mercure Albi Bastides à Albi,
David Delpous, Hôtel des Voyageurs à Tanus et
Marcel Meyer, La Louvière à Lagrave.

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 2997 Hebdo 5 octobre 2006 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration