×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 21 septembre 2006
JURIDIQUE

POUR LA RÉUNION DE LA COMMISSION MIXTE PARITAIRE DU 22 SEPTEMBRE

Le collège patronal fait des propositions aux salariés

Partant du constat que le dialogue social a été renoué avec les partenaires sociaux, mais n'a pu aboutir sur des propositions concrètes, le collège patronal dans sa quasi-unanimité - Umih, CPIH, GNC et Synhorcat - va proposer à la prochaine réunion du 22 septembre, une grille de salaires ainsi que des mesures pour renforcer les acquis sociaux des salariés en contrepartie du retrait du recours devant le Conseil d'État contre les accords du 13 juillet 2004.

Ces propositions seront dévoilées dans leur détail aux syndicats de salariés à l'occasion de la réunion de la Commission mixte paritaire du vendredi 22 septembre.
Mais ces 4 organisations patronales précisent en préambule, qu'en contrepartie du retrait du recours déposé devant le Conseil d'État contre l'arrêté ministériel d'extension de l'accord du 13 juillet 2004 et du décret du 30 décembre 2004 sur la durée du travail dans les CHR, elles s'engagent sur les points suivants :
• Le maintien de la 6e semaine de congé conventionnel ou assimilé, pris ou payé, en compensation de la durée du travail à 39 heures.
• La mise en place d'une grille de salaires revalorisée.
• Des salaires minima garantis pour les salariés titulaires d'un certificat de qualification professionnelle (CQP).
• La possibilité pour les salariés dès 60 ans de partir à la retraite avec une indemnité de départ valorisée.
• La possibilité pour tous les salariés du secteur de profiter des
chèques vacances.
• La mise en place d'une commission paritaire de surveillance du régime de prévoyance.
Par ailleurs, il est reconnu par tous que les 39 heures en échange d'une 6e semaine contribuent à satisfaire tous ceux qui veulent travailler plus pour gagner plus.
Ce front commun patronal rappelle que les salariés du secteur des cafés, hôtels, restaurants, traiteurs et discothèques bénéficient d'un Smic brut mensuel de 1 537 euros, supérieur de 280 euros par rapport au Smic de droit commun.
Pascale Carbillet zzz74v

Voir l'article qui suit sur le sujet :
Temps de travail dans les CHR, les négociations bloquent sur les heures d'équivalence (n° 2996 du 28 septembre 2006)

Voir l'article qui précède sur le sujet :
Temps de travail et grille de salaires dans les CHR, pas d'accord, mais les négociations se poursuivent (n° 2994 du 14 septembre 2006)

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 2995 Hebdo 21 septembre 2006 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration