×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Page d'accueil
 Sommaire
du 26 janvier 2006
RECRUTEMENT

AVEC L'ARRIVÉE DES FRÈRES POURCEL, À LONDRES

Waterloo Place a totalement pris l’accent français

Londres W’sens, le restaurant et bar d’ambiance des jumeaux montpelliérains est voisin du Sofitel Saint-James, ouvert il y a maintenant 3 ans. Deux lieux très complémentaires.


Une ancienne banque est devenue le premier Sofitel du Royaume Uni.


Christophe Langree dirige une équipe de seize personnes dans les cuisines du ‘W’Sens’.

C’est un peu un clin d’oeil. Les deux seuls établissements ayant une activité commerciale sur Waterloo Place, dans le centre de Londres, ont l’accent français ! Au numéro 6 on trouve le plus ancien, si l’on peut dire. C’est le Sofitel Saint-James, le seul du Royaume-Uni. Ouvert il y a 3 ans dans les anciens locaux de la banque Cox’s & Kings, il offre 186 chambres dont 13 suites junior, 6 suites et une suite royale. Placé sous la direction d’Hugues Jaquier, cet hôtel s’est rapidement imposé auprès de la clientèle d’affaires et affiche un taux d’occupation qui dépasse régulièrement les 90 % en semaine.
Auteur de la décoration, Pierre-Yves Rochon, a réussi à donner à l’intérieur une image de finesse qui rompt avec le caractère massif de l’extérieur. C’est le cas du Rose Lounge au style très lumineux et fleuri comme du bar, plutôt inspiré par l’atmosphère des clubs anglais et qui a pour spécialité de proposer une grande sélection de champagnes.
Un restaurant, la ‘Brasserie Roux’, complète l’offre du Sofitel. C’est Albert Roux, le chef français qui a bâti sa réputation en Angleterre qui en assure la mise en place de la carte.
Enfin, pour souligner un peu plus l’image de marque française de l’établissement, c’est le couturier Jean-Charles de Castelbajac qui a signé les tenues du personnel.

Un chef breton entretient l’esprit des Pourcel
Les clients qui souhaitent changer d’ambiance n’ont que quelques pas à faire pour rejoindre le numéro 12 de cette fameuse Waterloo Place bordée au Sud par le Saint-James park. C’est ici que les frères Pourcel ont installé leurs quartiers londoniens. W’Sens y est une déclinaison du concept de La compagnie des comptoirs exploité à l’année à Montpellier et Avignon et de façon saisonnière à La Grande-Motte et au Cap d’Agde. “C’est un restaurant, bien sûr, mais pas seulement. C’est un lieu où l’on peut s’installer confortablement dans une atmosphère décontractée”, expliquent les deux frères.
Fidèles, ils ont une nouvelle fois confié la décoration à Imaad Rahmouni qui a dû s’adapter à la réalité de ce bâtiment de bureaux dont le restaurant occupe aujourd’hui 800 m² sur trois niveaux. Mélange de mobiliers, plafond argenté et bar central, W’Sens est à la fois branché et cosy.
La cuisine, elle, a été confiée à Christophe Langree, un chef breton. Étoilé au guide Michelin alors qu’il exploitait ‘Le clos du chanoine’, à Saint-Malo il s’était ensuite orienté vers une cuisine semi-gastronomique en créant ‘Le bénétin’, toujours dans la cité corsaire, et qu’il vient de céder à son frère Vincent. “Je voulais quitter la France et c’est Michel del Burgo avec lequel j’ai travaillé en Avignon, à ‘L’hôtel de l’Europe’ puis à Carcassonne à ‘La Barbacane’ qui m’a mis en contact avec Jacques et Laurent Pourcel. Pour moi, c’est une opportunité d’intégrer un groupe qui se développe et d’adopter une philosophie de cuisine de qualité et tendance à la fois qui me convient bien.”
Christophe Langree a passé un mois à Montpellier, au ‘Jardin des sens’ pour s’imprégner un peu plus encore de cette cuisine du Sud qu’il connaissait déjà bien et travailler sur la première carte. Avec une moyenne de 100 couverts/jour et un ticket moyen entre 55 £ (déjeuner) et 70 £ (dîner), l’établissement n’a pas encore trouvé son rythme de croisière. Mais le développement d’offres nouvelles comme le service d’un petit-déjeuner à la française et des soirées animées par un DJ, contribue à assurer une communication autour de l’établissement qui compte une trentaine de salariés.
Jean Bernard zzz99 zzz54 961k11

Sofitel Saint-James
6 Waterloo Place
www.sofitelstjames.com
W’sens
12 Waterloo Place
www.wsens.co.uk  à Londres.

Article précédent - Article suivant


Vos questions et vos remarques : Rejoignez le Forum des Blogs des Experts

Rechercher un article

L'Hôtellerie Restauration n° 2961 Hebdo 26 janvier 2006 Copyright © - REPRODUCTION INTERDITE


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration